close

Immo

Comment éviter la plus value immobilière ?

La plus-value immobilière est un supplément financier dont l’on voudrait bien se départir en tant qu’investisseur. Si c’est votre cas, l’on vous en dit long sur le sujet dans les lignes suivantes.

Suivant le statut du bien

La cession d’une résidence principale est exonérée de plus-value. Peu importe que le logement soit occupé ou non lors de la vente, le propriétaire peut bénéficier de cette exonération. Il est alors en droit de faire des économies durant la transaction. Il en va de même pour un bien qui vous appartient depuis plus de 30 ans. Pour précision, il faut que le bien ne soit pas votre résidence principale. Elle doit être l’un des logements dont vous usez au besoin lors de vos différents voyages d’affaires. Dans ce cas, la plus-value est quasiment nulle et vous pouvez en tirer profit.

Pour faire simple, il vous suffit de vous mettre dans l’une des conditions citées plus haut pour bénéficier de l’exonération de la plus-value.

Suivant la nature de la transaction

Si vous devez vendre votre bien, la plus-value s’impose, en temps normal. Toutefois, dans certains cas, il y a des exceptions. En l’occurrence, il s’agit par exemple, d’un cas de vente de résidence n’ayant pas appartenu au propriétaire durant les quatre dernières années. Il l’a acquise récemment et c’est sa première vente. Le secteur de l’immobilier lui ouvre alors les bras en lui donnant la chance du débutant. Après cela, la plus-value s’imposera à lui. Il devra la payer comme tous les autres investisseurs du secteur.

La nature de la transaction est différente lorsqu’il s’agit d’une donation de parent à progéniture. La plus-value n’est alors pas payée. Dans ce cas, les parents n’organisent pas la vente. Ce sont les enfants qui la font et profitent de l’exonération de la plus-value.

Suivant les déplacements

Si vous quittez votre maison pour intégrer une maison de retraite, cela suppose que vous n’avez pas les moyens d’entretenir un tel domicile. Alors l’on ne vous surcharge pas avec les taxes. Vous en avez plutôt moins. Cela vous permet de survivre mieux dans votre nouveau logement. En dehors de cela, les territoriaux devant se déplacer hors du territoire national et qui vendent sont exonérés de la plus-value. Il conviendrait tout de même de notifier que cela n’est possible qu’avec un respect du délai de 5 ans de rigueur pour la vente du bien après le départ.

Suivant les projets

Il doit y avoir de bons projets pour votre bien immobilier pour que vous puissiez espérer bénéficier de l’exonération de la plus-value. Si l’on suppose par exemple que vous vendez un terrain, il faut que le nouveau propriétaire veuille bien construire dessus, dans tout au plus, quatre ans après l’achat pour que la plus-value ne soit plus d’actualité.

En outre, la valeur du bien peut faire disparaître l’obligation de paiement de la plus-value. Si par exemple, le bien vendu ne vaut pas 15 000 euros, vous pouvez vous estimer heureux. Il n’y aura pas de plus-value.

lire plus

Quels sont les avantages du prêt à taux zéro ?

PTZ ou prêt à taux zéro est un mécanisme créé en 2016 et fonctionnel depuis janvier 2018. Objectif : permettre l’achat d’une première maison. PTZ présente de nombreux avantages, mais vous devez savoir comment l’utiliser dans tous les sens du mot.

Dans quel contexte vous trouvez-vous ?

Le prêt à taux zéro peut représenter 40% de votre achat si vous voulez acheter une maison neuve . Cette proportion varie de 18 à 26 % dans le cas d’un logement ancien. Une des étapes préliminaires consiste à étudier la zone dans laquelle vous voulez acheter. En fait, la part de PTZ dans votre crédit immobilier peut atteindre 55% ou 120% selon la région, la ville ou le quartier où vous recherchez la propriété que vous recherchez.

Le principal avantage de PTZ est que vous ne paierez pas d’intérêts sur votre crédit. Il est possible de prendre seulement un PTZ par paire simultanément. Mais, vous pouvez accumuler un PTZ avec d’autres types de crédits. Le fichier qui est fournira doit inclure tous les avis fiscaux.

Acheter (essentiellement) neuf !

Bénéficiant du prêt à taux zéro pour l’achat d’une maison vous permet d’avoir une contribution personnelle. Il est garanti par l’Etat afin de vous permettre d’obtenir un crédit auprès d’une banque. PTZ peut être pris d’une banque et un crédit immobilier dans une autre. Mais si vous décidez de vous séparer, la banque qui vous accorde le deuxième prêt peut vous obliger à engager une assurance pour être protégée en cas d’incident de paiement.

Un autre point important est que dans les six ans suivant la réception du crédit, le propriétaire doit vivre dans le bâtiment acheté au moins huit mois par an. Le PTZ est divisé selon au moins trois zones différentes qui correspondent à tant de taux sur le crédit immobilier.

Simulation

Afin de connaître l’heure exacte au cours de laquelle vous remboursez votre crédit, vous devez effectuer une simulation. Un très simple à faire est : d’abord, visualiser l’architecture de vos ressources financières ou celles de votre partenaire. Ensuite, divisez la somme résultante par le coefficient familial. Ce dernier dépend du nombre de personnes dans votre maison. Enfin, avec l’option de remboursement différé, le PTZ commencera à être payé 5 à 20 ans après avoir reçu les fonds. Plus votre maison est élevée, plus la durée du remboursement est courte.

lire plus

Quelles aides peut-on avoir pour une rénovation de maison ?

L’amélioration du logement est devenue une priorité

Que ce soit pour améliorer l’efficacité énergétique d’une maison ou d’un appartement ou pour rénover une maison âgée, il est possible de bénéficier de diverses aides pour améliorer le logement pour financer des rénovationspour de nombreux propriétaires et même locataires. Parmi les différentes étapes de la rénovation des logements, le financement des travaux est souvent compliqué à mettre en œuvre. .

Sur 16 (10 aides au renouvellement énergétique et 6 aides à l’amélioration), ces différents dispositifs ne prennent pas la même forme. Par exemple, elle peut bénéficier de prêts à taux zéro qui doivent être remboursés ou de subventions non remboursables de l’Anah (Agence nationale de l’habitat).

Trouvez en suivant ce lien la diverses organisations qui peuvent vous fournir des conseils sur l’aide à la rénovation de votre maison. Quel que soit le travail que vous planifiez, vous pouvez obtenir 3 rendez-vous d’artisans près de chez vous en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Nous vous proposons dans le reste de cet article pour découvrir les 16 appareils et aides disponibles pour améliorer votre maison.

10 aides au renouvellement énergétique pour mener à bien le travail

Parallèlement aux préoccupations liées au réchauffement climatique, l’efficacité énergétique du logement est l’une des principales préoccupations des pouvoirs publics.

Il existe donc de nombreux appareils pour vous aider à réaliser des travaux d’amélioration énergétique. Voici les aides que vous pouvez prestation en 2021.

Mon Renouvellement Premium : Jusqu’à 20 000 € pour vos travaux de rénovation énergétique

Son objectif est de simplifier et d’accélérer l’accès aux aides au renouvellement de l’énergie . Environ 50 % des Français peuvent en bénéficier et les pouvoirs publics prévoient d’élargir le public d’ici 2021.

Cette nouvelle aide est le résultat de la fusion du crédit d’impôt pour la transition énergétique et du Programme d’agilité vivante de l’ANAH. Il finance divers travaux d’isolation, de chauffage et de ventilation et vous permet même de demander un audit de l’énergie pour votre maison.

Dans certains cas, le montant de l’aide aux travaux peut atteindre 20 000 euros. Maintenant, vous avez besoin d’un simple fichier en ligne pour l’obtenir, et c’est la fin de votre travail .

Le chèque énergétique pour payer les factures de renouvellement énergétique

A partir du 1er janvier 2018, le chèque énergétique est automatiquement attribué aux ménages qui remplissent les conditions de concession (vérifiez leur éligibilité en cliquant ici).

Il est destiné à payer les factures d’énergie (électricité, gaz…), mais peut également être utilisé pour payer les renouvellements d’énergie (lire la suite).

Son allocation et son montant sont évalués sur la base des recettes et de la composition des votre maison. Vous pouvez charger un contrôle énergétique qui varie de 48 € à 277 €.

La prime énergétique pour l’amélioration de l’énergie

Depuis février 2017, la prime énergétique vise à aider les ménages à améliorer l’efficacité énergétique de leur maison (chauffage et isolation).

La prime peut être versée à tous les ménages, mais le montant varie en fonction des ressources du ménage et du type de travail à effectuer.

Neuf types de travaux regroupés sous les noms « Boost de pouce chauffage » et « Coup de pouce isolement » sont, depuis janvier 2019, éligibles à la prime énergétique. Par exemple, vous pouvez bénéficier de 10 € par m² pour isoler votre grenier ou de 4 000 € pour l’installation d’une chaudière à biomasse haute performance.

Eco-PTZ : Aide au renouvellement sous forme de prêt à taux 0

Si vous possédez une ancienne maison (datant de 1990), vous pouvez bénéficier de l’Eco-PTZ, qui est un prêt sans intérêt pour réaliser des travaux d’amélioration énergétique et de rénovation .

Son allocation n’est pas soumise à des conditions de ressources et son montant peut atteindre 30 000 euros. Pour en bénéficier, vous devez trouver une entreprise éligible à cet éco-prêt (certifié « Garant reconnu de l’environnement ») et vous tourner vers une banque agréée avec prêt écologique à taux zéro.

Installation de panneaux solaires Voltaïques pour l’amélioration de la maison

Si vous souhaitez installer des panneaux solaires, vous pouvez réclamer la prime d’investissement, dont le montant varie en fonction de la puissance de votre installation .

De plus, si vous ne consommez pas toute l’électricité produite par vos panneaux photovoltaïques, votre fournisseur d’énergie (Enedi, FEDER…) est tenu de vous acheter l’électricité que vous produisez . Un atout indéniable pour rendre votre investissement rentable.

« Vivre mieux » de l’Anah : une aide à la rénovation (maison, appartement)

Grâce au programme « Vivre mieux », Anah offre une aide financière pour la rénovation énergétique et les travaux d’isolation dans votre maison.

Cette subvention d’Anah est subordonnée aux conditions de ressources pour son allocation et son montant. Selon le type de travail effectué, le montant de l’aide « Living Better » peut atteindre 15 000 euros .

Crédit d’impôt pour la transition énergétique

Attention, le crédit d’impôt pour transition énergétique disparaîtra de 2021 .

Pour les ménages avec des revenus modestes est d’or et déjà remplacé par le dispositif « Maprimerenov ». Toutefois, la CITE est prorogée jusqu’au 31 décembre 2020 pour les ménages qui ne sont pas éligibles à la nouvelle aide mais sous de nouvelles conditions.

Par conséquent, le CINEMA est destiné aux propriétaires d’un logement pour effectuer des travaux énergétiques (changement de chaudière, installation de double vitrage…). Il s’agit toujours d’en bénéficier pour votre résidence principale sous la forme d’un avantage fiscal.

La méthode de calcul CINE évolue en 2020 . Maintenant, le montant dépend d’un paquet par type de travaux et ne peut pas dépasser 75 % des coûts.

5,5% TVA pour l’amélioration de l’énergie

Travailler pour améliorer l’efficacité énergétique de votre maison est soumis à un taux de TVA plus élevé que les travaux de rénovation conventionnel. En fait, vous ne paierez que 5,5% de TVA pour améliorer l’efficacité énergétique de votre maison .

Pour bénéficier de ce type de TVA, vous n’avez aucune mesure à prendre. Le professionnel en charge des travaux l’applique directement à la facture.

Action d’aide au logement pour le renouvellement de l’énergie

Action Logement propose également une assistance pour financer ses travaux de rénovation énergétique . Il s’agit des propriétaires et des propriétaires occupant soumis à des conditions de ressources.

Le montant de l’aide varie entre 15 000€ (pour les propriétaires) et peut atteindre 20 000 euros pour les propriétaires qui occuper.

Il est également possible d’obtenir un prêt supplémentaire pouvant aller jusqu’à 30.000 euros pour contracter le reste des travaux.

Simulateur d’aides régionales pour le renouvellement de l’énergie

Il existe des aides régionales pour vous aider à améliorer votre travail en matière d’hébergement . Il nous est difficile de les énumérer tous, mais il y a des simulateurs disponibles pour estimer vos droits à ces aides.

La fonction publique FARE, qui vous guide tout au long de vos travaux de renouvellement énergétique, répertorie ces simulateurs sur son site Web.

Actuellement, 4 régions l’offrent : Grand-Est, Normandie, Occitanie et Centre-Val de Loire.

6 aides pour l’amélioration de la maison

Si le travail que vous envisagez ne se réfère pas à la performance énergétique de votre maison , il existe d’autres dispositifs pour diverses situations et conditionnellement accessibles.

Par conséquent, pour effectuer des travaux pour améliorer votre maison, il est possible de bénéficier de :

HAP : Une aide à la rénovation de logements par les FAC

Les propriétaires ou locataires qui désirent travailler sur leur maison principale peuvent bénéficier du prêt d’amélioration domiciliaire (HAP) des FAC .

Le montant de ce prêt permet de financer 80 % des travaux prévus dans la limite de 1 067.14€. Ce montant doit être remboursé dans un délai de 3 ans.

Veuillez noter que l’intérêt pour cette aide à la rénovation du logement est limité à 1 % et que vous devez déjà être bénéficiaire des FAC pour en faire la demande.

Sécurité de votre maison

Si votre maison a un besoin urgent de travaux de rénovation, vous pouvez demander une subvention de l’Agence nationale du logement. En fait, grâce aux programmes « Vivir Serena » et « Vivre en bonne santé », Anah peut soutenir son travail pour rendre sa maison habitable .

Pour bénéficier de l’aide pour sécuriser votre maison, vous ne devez pas dépasser les limites de ressources établies et votre maison doit être âgée d’au moins 15 ans. Si vous êtes , Anah peut couvrir jusqu’à 50 % du coût du travail jusqu’à 10 000€ (Vie saine) et 25 000€ (Live Sereno) .

Le programme « Bien vieillir à la maison » d’Anah

Anah pense aussi aux personnes de plus de 60 ans qui ont besoin d’adapter leur maison pour continuer à vivre dans la sérénité. En effet, le dispositif « Living Easy » permet de couvrir jusqu’à 50% du coût du travail dans la limite de 10 000€ .

Cette allocation continue d’être soumise à des conditions de ressources et les personnes âgées doivent justifier la perte d’autonomie. Les travaux pris en compte devraient faciliter la vie à la maison, comme l’installation de planchers antidérapants ou de stores roulants automatique.

Plus d’informations Aide de la caisse de retraite pour améliorer votre maison

Les retraités du régime général, les retraités de l’État et les retraités civils peuvent bénéficier d’une aide financière pour la rénovation de leur logement .

Le montant de cette aide dépend du type de travaux et de la composition de la cheminée, mais ne peut dépasser 3 500 euros.

Les limites de ressources pour cette aide à la rénovation du logement sont fixées par la caisse de pension dont elle dépend.

Aider à adapter les mesures d’adaptation à votre handicap

Oui vous avez un handicap, vous devrez peut-être travailler à domicile pour l’adapter à votre situation. Le programme Living Easy d’Anah peut vous permettre de financer jusqu’à 50% de ces travaux dans la limite de 10 000€ .

Pour bénéficier de cet appareil, vous ne devez pas dépasser les plafonds de revenu fixés par l’Anah et travailler pour améliorer votre maison devrait rendre votre vie quotidienne plus facile, comme l’expansion de la porte si vous êtes dans un fauteuil ou placez une douche à l’italienne, par exemple.

Aider à rénover les espaces communs d’une copropriété

Les condominiums (bâtiment par exemple) peuvent également bénéficier du programme « Living Better » d’Anah afin d’obtenir une subvention pour améliorer les espaces communs (p. ex. cage d’escalier).

La demande de cette allocation peut être déposée par le syndicat des copropriétaires, par un seul copropriétaire ou par une assemblée de plusieurs copropriétaires.

Recevez des conseils sur les aides à l’amélioration

Comme vous l’avez pu voir à la lecture de cet article, l’Agence nationale du logement (Anah) a de nombreux programmes pour subventionner vos travaux de rénovation domiciliaire (sous la forme de subventions non remboursables ou de demandes de travaux de prêt). La plupart d’entre eux sont soumis à des plafonds de ressources (toutes ces informations en cliquant ici).

L’Agence ministérielle d’information sur le logement (ADIL) est composée d’avocats et de conseillers. Vous pouvez obtenir des informations gratuites sur vos droits ou des conseils sur l’aide qui peut vous être accordée dans la réalisation de la rénovation de votre maison. Attention, si vous êtes locataire, certains travaux sont de la responsabilité du propriétaire (voir détails). Pour plus d’informations sur le rôle d’Adil et la façon de contacter un avocat, consultez cet article.

L’Agence pour l’environnement et la gestion de l’énergie (Ademe) peut également vous aider à trouver des fonds pour des travaux qui améliorent votre maison . En effet, grâce au service public FARE, vous pouvez bénéficier de nombreux conseils pour vos travaux de rénovation énergétique.

Vos FAC, responsables de l’attribution du prêt pour la rénovation domiciliaire (HAP), peuvent également fournir une aide financière pour effectuer des renouvellements.

Dans tous les cas, comparez les prix avant de choisir un artisan.

🏠 Quelles sont les aides à l’amélioration de la maison ?

Il y a 16 appareils qui peuvent vous aider dans les travaux d’amélioration de la maison. 10 subventions sont consacrées au renouvellement de l’énergie et 6 subventions sont disponibles pour améliorer votre maison Lire la suite

💡 Je veux faire du renouveau énergétique, quelle aide puis-je obtenir ?

Si vous souhaitez effectuer des travaux de renouvellement énergétique, 10 subventions peuvent être demandées.

🛠️ J’ai besoin d’effectuer des travaux d’amélioration, quels sont les appareils existants ?

Dans le cadre de l’amélioration de votre logement (adaptation à la perte d’autonomie, invalidité ou agrandissement du logement), il y a 6 subventions.

☎️ Qui contacter pour obtenir de l’aide sur mon travail de renouvellement ?

Anah est l’un des principaux organismes à offrir de l’aide à l’amélioration de l’habitat.

lire plus

Quelle case déclarer sur les revenus locatifs meublés ?

Vous trouverez ci-dessous les étapes à suivre pour déclarer vos revenus de location meublée, tant sur papier qu’en ligne.

Dans le cadre de nos deux offres, ce formulaire est automatiquement rempli avec les informations nécessaires à votre retour :

  • Avec l’offre Essential, vous trouverez ce document en pièce jointe au paquet fiscal généré par le logiciel.
  • Avec l’offre Integral, notre comptable vous fournira également cette annexe lorsque le paquet fiscal sera prêt.

En mai, toutes les attentions des locataires meublés (professionnels ou non professionnels) se réfèrent à la déclaration d’impôt. Beaucoup d’entre vous nous demandent chaque année ce qu’il faut déclarer sur votre formulaire 2042 C PRO et où exactement le récupérer. Nous avons donc décidé de mettre en ligne Cette brochure vous permet de signaler facilement votre un revenu de location meublé dans votre déclaration de revenus.

Que devrait-on déclarer dans sa déclaration de revenus ?

Le montant à transférer sur votre formulaire 2042 C PRO figure à la première page de la trousse fiscale 2031, ligne 7, et correspond au résultat fiscal. Attention, il peut également y avoir d’autres cases à remplir, comme des déficits antérieurs ou une réduction d’impôt en cas d’adhésion à une CGA.

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, il y a trois possibilités :

  • Le résultat est positif et la case « profit » sera remplie d’un montant supérieur à 0
  • Le résultat est zéro et les cases « profit » et « déficit » seront 0
  • Il en résulte un déficit et le tableau « déficit » sera rempli d’un montant supérieur à 0

Notez que la case « valeur excédentaire » reste à 0, quel que soit le résultat.

Quand est-ce que le résultat fiscal doit être transféré ?

Lorsque vous produisez votre déclaration de revenus, vous devrez déclarer votre revenu sur un formulaire de déclaration de revenus supplémentaire : Formulaire 2042 C PRO. Dans ce formulaire, nous serons intéressés par la section « Revenus provenant des locations meublées non professionnelles ».

Il est très important de comprendre qu’il ne remplira pas les mêmes tableaux en fonction de leurs résultats et de son régime de présentation des rapports. Le fait que vous soyez membre d’une CGA change également la case à remplir. Si vous avez des déficits antérieurs qui n’ont pas encore été déduits, ils doivent être indiqués dans les cases appropriées.

Voici quelques exemples :

  • Si vous êtes sur Micro BIC, vous devez indiquer votre résultat dans le tableau 5ND
  • Si elles sont sous le régime actuel, ont un résultat nul ou positif et sont membres d’une CGA, vous devez remplir le tableau 5NA
  • Si vous êtes sous le régime réel, vous avez un résultat zéro ou positif et n’est pas membre d’une CGA, vous devez remplir la case 5NK
  • Si vous êtes sous le régime actuel, si vous avez un résultat déficitaire et que vous êtes membre d’une CGA, vous devez remplir la case 5NY
  • Si vous êtes sous le régime actuel, si vous avez un résultat déficitaire et que vous n’êtes pas membre d’une CGA, vous devez remplir la case 5NZ

Vous déclarez votre revenu en ligne ?

Si vous produisez votre déclaration en ligne, après avoir ouvert une session dans votre espace particulier et avoir commencé la déclaration, vous devez choisir dans la liste Revenus : Revenus de location meublés d’entreprise de la liste. Attention que 2042Cpro n’apparaît pas dans la liste des pièces jointes avec d’autres.

Par conséquent, pour les revenus locatifs meublés, il convient de sélectionner « Revenus provenant de locations meublées non professionnelles », de choisir le régime de profit réel et de déplacer le (s) montant (s) dans la (les) case (s) correspondante (s). Les boîtes sont les mêmes que dans la déclaration 2042 C Pro, version papier.

Si vous produisez votre déclaration en ligne, après avoir ouvert une session dans votre espace particulier et avoir commencé la déclaration, vous devez choisir dans la liste Revenus : Revenus de location meublés d’entreprise de la liste. Attention 2042Cpro ne figure pas dans la liste des annexes avec les autres.Pour les revenus de loyer meublé, il est donc nécessaire de sélectionner « Revenu de loyers fournis non professionnels », de choisir le régime de profit réel et reporter le montant (s) dans la (s) case (s) correspondante (s). Les boîtes sont les mêmes que dans l’instruction 2042 C Pro, version papier.

Maintenant, vous êtes armé de déclarer correctement votre revenu de location meublé dans votre déclaration de revenus…

lire plus

Qu’est-ce que les provisions pour charges ?

Les frais de location sont les frais courants liés à l’occupation du logement, et donc supportés par le locataire, mais payés d’abord par le propriétaire. Ces frais sont recouvrables auprès du locataire, en plus du loyer. Le calcul des dispositions et le règlement annuel de ces dispositions constituent une source de difficulté en cas d’évaluation initiale incorrecte (litiges pendant les décharges). Quels sont les frais recouvrables, comment calculer au mieux la provision du locataire ? Comment distribuer les frais de location ? Les réponses ci-dessous

Pourquoi une provision sur les frais ?

Certaines dépenses sont prises en charge par le locataire, mais initialement payées par le propriétaire. Ces dépenses payées par le locateur sont imputées au locataire au moyen de provisions sur les frais.

  • Frais de condo : Le propriétaire paie ses provisions trimestriellement (collecte de fonds) et le locataire règle ses dispositions à chaque appel de loyer
  • Déchets domestiques : Les propriétaires paient la taxe sur les ordures domestiques (TOM) annuellement avec leur taxe foncière. Cet élément des frais recouvrables est inclus dans les provisions payées par le locataire.

Le règlement, une fois par an, des provisions payées mensuellement par le locataire permet d’assouplir au cours de l’année les frais de location dont, s’ils sont payés en une seule fois, seraient trop élevés.

En outre, si l’arrangement est calculé correctement, le départ du locataire n’a pas trop de conséquences financières. En fait, il est difficile de recouvrer les dépenses après le départ du locataire.

Quel est le prix du forfait ?

Dans le cas d’une location meublée ou un plancher vide, il est possible d’opter pour un paquet de frais . Dans ce cas, les frais sont un montant forfaitaire, les frais de location correspondent aux dépenses n’est pas une provision et donc il n’y a pas de téléchargement. Cette option est spécifiée dans la concession et ne peut pas être modifiée pendant le bail.

Quelles sont les charges récupérables ?

La liste des frais recouvrables, établie précisément par le décret n° 87-713 du 26 août 1987, contient de façon très détaillée les frais encourus par le locataire. Ces dépenses sont incluses ou non dans la provision relative aux coûts.

Coûts recouvrables inclus dans les provisions

Les principales catégories de frais recouvrables avancés par le propriétaire par l’intermédiaire du fiduciaire en copropriété sont les suivantes :

  • Eau froide, eau chaude et chauffage collectif
  • Exploitation et entretien des ascenseurs
  • Opération et entretien des espaces communs internes
  • Entretien des espaces extérieurs

Il est nécessaire d’ajouter la taxe sur les ordures domestiques à ces frais de condo.

Dépenses recouvrables non comprises dans les provisions

Certaines réparations, si nécessaire, sont à la charge du locataire. Tu vois qui répare, qui garde ?

L’entretien de la chaudière fait partie de vos obligations d’entretien (Maintenance d’une chaudière : qui doit payer ?)

Dans les deux cas, le locataire paie les factures directement.

Que comprend sur la disposition relative aux frais ?

Les provisions relatives aux dépenses, qui complètent le loyer, sont composées de frais de location ou de frais recouvrables. Ces dispositions se réfèrent aux frais de copropriété tels que l’ascenseur, le gardien (voir ci-dessus)…, mais aussi la taxe sur les déchets domestiques (TOM). Voir les dépenses correspondantes. La disposition sur les charges se compose de deux éléments :

  • La taxe sur l’élimination des déchets ménagers est le plus souvent facturée à l’impôt foncier, à l’automne de chaque année.
  • Les coûts recouvrables en copropriété sont fixés chaque année, dans les six mois suivant la fin de l’exercice.

Les deux montants doivent être disponibles pour calculer l’allocation des dépenses.

Comment déterminer et calculer la provision de dépenses ?

Le prix de location (y compris les charges) est fixé en tenant compte de plusieurs paramètres, mais la détermination de la provision sur les frais est souvent négligée, ce qui peut causer des difficultés dans la durée du bail. Voir aussi Comment déterminer un loyer ?

La meilleure façon de déterminer la fourniture de frais pour un loyer à venir est de vérifier la dernière avis relatifs aux condominiums et aux impôts fonciers :

Exemple d’impôt foncier

Nombre d’échantillons pour les dépenses

L’ajout des deux montants réduits par mois vous permet d’avoir une idée de la provision à fixer.

Comment déterminer la provision sur les frais d’une maison neuve (PINEL) pour le premier loyer ?

Dans le cas d’un premier bail, il n’est pas possible, par définition, de déterminer une disposition sur les frais d’un historique. De plus, au cours des deux premières années, le propriétaire est exonéré de l’impôt foncier.

Il y a deux façons de calculer la provision sur les frais :

  • Approchez le promoteur pour obtenir un devis prévisionnel, extraire les frais de location et ramener les condominiums des logements en question. Cette approche est assez complexe et, surtout, peu fiable : il y a souvent une différence très significative entre le budget initial et le résultat final.
  • Une approche statistique : Sur la base de la gestion en ligne de plusieurs milliers de loyers, voici comment estimer les provisions
    Dispositions sur les taxes au m² Charges mensuelles par m² TOM mensuel /m² Total des charges mensuelles/m²
    AVEC chauffage ET eau chaude colectivo 2,80 € 0,25 € 3,05 €
    SANS chauffage NI eau chaude colectivo 1,50 € 0,25 € 1,75 €

Aller sur de bonnes bases

Il est important, lors de la location d’une propriété, de déterminer correctement le loyer et la provision sur les frais. En fait, la disposition relative aux accusations devrait être « sincère », c’est-à-dire être fixée le plus près possible de la réalité.

Peu importe si la provision est surestimée ou sous-évaluée, une mauvaise évaluation initiale soulève des problèmes :

  1. En cas de surévaluation  : voir la rentabilité de votre propriété diminue au moment du déchargement car il est nécessaire de retourner au locataire la provision excédentaire par rapport aux dépenses réelles (frais recouvrables).
  2. En cas de sous-évaluation :
  • Litige avec locataire sain en cas de montant important à recouvrer.
  • Rotation accélérée des locataires en raison de l’augmentation du coût de location et, par conséquent, des coûts de gestion supplémentaires.
  • Si la provision sur les charges est largement sous-évaluée, il ne sera pas possible de recouvrer les sommes dues, puisque le locataire n’est naturellement pas motivé à payer, plusieurs mois après son départ de l’hébergement, une facture pour le solde des charges…

Règlement des frais de loyer, comment le faire ?

En cas de choix, de la part du propriétaire, d’appliquer un paquet de charges (loyer meublé ou plancher vide), il n’y a pas de compensation des charges. Comment procéder en cas de dispositions sur charges :

  1. Calcul de la différence entre les provisions relatives aux dépenses payées par le locataire et les dépenses effectivement recouvrables, au cours d’une période donnée.
  2. Ajustement comptable avec le locataire : demande de paiement du supplément dû ou remboursement du trop-payé, ajustement de la provision.

La régularisation devrait avoir lieu une fois par an, lorsque toutes les dépenses de l’exercice sont connues, c’est-à-dire pour le logement dans un condominium, après l’assemblée générale annuelle des copropriétaires et la présentation des comptes par le fiduciaire.

Elle consiste à concilier le montant total des dépenses réelles avec le total des provisions payées par le locataire au cours de l’année. Le résultat est un solde, soit en faveur du locataire, soit à payer en plus par le locataire.

Le bailleur fournit au locataire les détails de cet ajustement et tient à la disposition du locataire des pièces justificatives pendant six mois. Le locataire ne peut pas refuser le paiement. En cas de désaccord, vous pouvez contacter le Tribunal de première instance.

À la suite de cet ajustement, les provisions pour dépenses futures sont généralement ajustées sur la base de ces derniers coûts.

Quelques éclaircissements

À la fin du bail, la régularisation ne peut pas être effectuée tant que les comptes ne sont pas terminés. Il en résulte la nécessité de retourner le dépôt de garantie sans pouvoir fermer complètement le compte du locataire sortant. La loi prévoit ensuite que le propriétaire conserve un montant maximum de 20 % du dépôt de garantie en prévision de la décharge non encore effectuée. Lorsque le propriétaire a les éléments nécessaires en main, il doit fournir au locataire déjà laissé le compte de la période non réglée et le solde de son dépôt de garantie.

Rappelons que, pour les locations meublées ou colocataires vides, le propriétaire vous pouvez opter pour un forfait mensuel correspondant aux frais de location. Dans ce cas, bien sûr, il n’y a pas de régularisation possible.

Lyers impayés 2.20%

Gestion de la location 2.95% *

LocalizedSearcher 180 €

lire plus

Où acheter immobilier 2020 ?

Les prix de l’immobilier ont été les plus élevés en une décennie et continuent d’augmenter dans ce contexte de crise sanitaire. Et pourtant, le marché est moins dynamique que l’an dernier. Il y a eu une baisse des ventes de maisons accompagnée d’une diminution des abonnements au crédit. C’est dans ce contexte que les notaires conseillent de vendre au lieu d’acheter, pour des logements tels que la terre.

Tendance des prix de l’immobilier

Les prix de l’immobilier ont augmenté régulièrement au cours des 4 dernières années. Les chiffres recueillis par les notaires et publiés par l’INSEEmontrent que lesappartementsont gagné 1,4% au quatrième trimestre 2020. Cette augmentation fait suite aux deux précédents, soit 0,7 % et 1,7 % des trimestres 3 et 2.

La hausse du prix du logement atteint 3,1  % au quatrième trimestre 2020 dans toute la France. Dans le troisième trimestre a été de 0,4 % après 1,2 % au deuxième trimestre.

T2 2020 Troisième trimestre de 2020 Quatrième trimestre de 2020
Set 1,4% 0,6% 2,4%
Appartements 1,7% 0,7% 1,4%
Maisons 1,2% 0,4% 3,1%

Source : INSEE publié en février 2021, variation des prix du logement par rapport aux trimestres précédents.

La première constatation est que la tendance des prix de l’immobilier est en hausse , comme cela a été observé en région parisienne en 3 mois.

En fin de compte, les prix des logements anciens ont gagné 6,5% en 12 mois. L’augmentation des prix au m² est importante, avec inévitablement une baisse du pouvoir d’achat immobilier dans les grandes villes. Dans ce contexte, l’observatoire CSA/Crédit Logement constate une diminution de 20% du nombre de prêts immobiliers accordés au cours des douze derniers mois fin février 2021.

Les conditions sont-elles donc fixées pour stabiliser la tendance des prix de l’immobilier ? Les notaires pensent oui, sur le logement comme dans la terre.

Le conseil des notaires en France

La note commerciale du 4e trimestre 2020 met en évidence 1 024 000 transactions immobilières au cours des 12 derniers mois. Ce chiffre est légèrement inférieur aux 1 067 000 ventes de vieilles maisons enregistrées 1 an plus tôt, de sorte que l’activité du marché immobilier ralentit légèrement.

Avec cette observation, 84% des notaires conseillent de vendre avant d’acheter. En fait, 13 % seulement prévoient une baisse des prix de l’immobilier, tandis que 17 % s’attendent à une augmentation de leur secteur.

Nous avons trouvé la même tendance sur terre . Les notaires seulement 14% anticipent une augmentation des prix des terrains de construction, donc 50% pensent qu’il est préférable de vendre maintenant. Cependant, 39% conseillé d’acheter, tandis que 11% recommandent d’attendre.

Et le pouvoir d’achat immobilier ne semble pas s’améliorer. Le L’ACS/Observatory of Credit for Housing souligne que la superficie abordable n’augmente que dans 40 % des villes de plus de 100 000 habitants.

A Mulhouse , les nouveaux propriétaires ont perdu près de 14 m² par rapport aux acheteurs de l’année précédente. S’ils ont pu se déplacer en moyenne sur près de 80 m², à Saint-Etienne ils ont gagné près de 7 m² pour une superficie proche de 71 m². Les moins bien situés sont ceux de Saint Denis , qui sont satisfaits de 54 m², après avoir perdu 70 cm² au quatrième trimestre.

Les frais bancaires monteront-ils ?

Les emprunteurs continuent de bénéficier de taux d’intérêt très abordables cette année. En février 2021, les profils les plus faibles ont pu emprunter 1,58% en 25 ans . Parce que les banques font des efforts pour garder les jeunes clients dans leurs agences. Même s’ils ne distribuent plus de prêts Immobilier de plus de 30 ans, les taux s’améliorent en 20 à 25 ans pour des profils moins bons.

La BCE (Banque centrale européenne) maintient le robinet monétaire ouvert, ce qui entraîne le coût des obligations françaises à 10 ans et, finalement, le taux de logement familial.

Les banques avaient augmenté leurs taux d’intérêt au cours du premier semestre 2020, même pour de nouveaux biens immobiliers. Mais face au déclin du marché du logement, ils ont été contraints de les réduire depuis l’été. Historiquement, les taux immobiliers baissent ou restent bas à la fin de l’année, ce qui laisse supposer que ce sera le cas en 2021.

lire plus

Est-il interdit de stationner devant une maison ?

La loi sur la circulation routière prévoit, dans l’article R 417-10 relatif au stationnement gênant, que le stationnement devant les entrées de circulation des bâtiments bordant la route est interdit.

Si votre maison possède une porte de garage ou une entrée de voiture donnant sur la route, les règlements de la circulation interdisent à quiconque de se garer devant votre entrée.

Cependant, la Cour de cassation du 20 juin 2017 vient de rappeler que cette interdiction s’applique également aux résidents des logements concernés. La Cour estime que cette disposition s’applique également aux véhicules utilisés par une « personne qui a l’usage exclusif d’un tel accès ».

Les juges justifient cette interprétation étant donné que le stationnement est considéré comme gênant, pour l’accès aux véhicules de secours et de sécurité, tels que les pompiers ou la police.

lire plus

Comment se comporter lors d’une visite d’appartement ?

Vous cherchez l’appartement de vos rêves ? Avez-vous prévu plusieurs visites ? Visiter une maison est probablement l’étape la plus cruciale pour trouver l’appartement de vos rêves. Mais afin d’éviter d’être influencé seulement par de nouvelles armoires de cuisine et la taille de la salle de bain, avant de signer un bail, il est préférable de savoir à l’avance quelles questions poser au propriétaire. Cela vous permettra de mieux comprendre l’environnement dans lequel vous êtes sur le point de vous installer.

Nous avons préparé le top 10 des points les plus importants à discuter avec le propriétaire lors d’une visite.

1- Aménagement de l’appartement

  • Vous assumez les coûts de la peinture ?
  • Puis-je peindre n’importe quelle couleur ?
  • Puis-je apporter des changements décoratifs ?
  • Puis-je avoir une antenne parabolique ou un câble installé ?
  • C’ est ce que je peux faire un jardin ?

2- Services et commodités

  • Quel genre de chauffe-eau est utilisé ?
  • Le chauffage, l’eau chaude et l’électricité sont-ils inclus dans le loyer ?
  • S’ ils ne sont pas compris, quels sont les coûts de chauffage ?
  • Y a-t-il une entrée laveuse-sécheuse ?
  • Est-il possible de louer avec des appareils électroménagers ?

3- Terme et conditions du bail

  • Ai-je droit aux animaux ? Lequel ?
  • Existe-t-il un droit d’accès au tribunal ?
  • Le bail a-t-il des conditions particulières ?
  • Y a-t-il un règlement dans le bâtiment ? Je peux le voir ?

4- Gestion de la maintenance

  • Vous payez les frais de réparation des appareils, s’ils sont inclus dans le loyer ?
  • Comment avez-vous travaillé en cas de réparations mineures ?
  • Y a-t-il des travaux prévus avant ou dans le cadre d’un bail ?
  • Qui est responsable du déneigement ?
  • Qui est responsable de l’entretien des pelouses ?

5- Prévention de la vermine

  • Y a-t-il eu de la vermine (souris, fourmis, punaises de lit, etc.) au cours de la dernière année ?
  • Comment la situation a-t-elle été corrigée ?

6- Stationnement

  • Y a-t-il une place de parking ?
  • Y a-t-il des frais supplémentaires pour le stationnement ?
  • Sinon, où peut-on se garer dans le quartier ?
  • Y a-t-il des places de parking pour les clients ?

7- Stockage

  • Y a-t-il un espace de stockage ?
  • Y a-t-il des frais supplémentaires pour le stockage ?
  • Cet espace est-il sûr ?
  • Où est-il situé ?
  • Y a-t-il un endroit où ranger mon vélo, mes jantes, etc. ?

8- Système de sécurité

  • Les serrures ont-elles changé récemment ?
  • Quelles zones sont bloquées ?
  • Y a-t-il des caméras de surveillance dans les parties communes ?
  • Est-il possible d’installer un système de surveillance ?

9- Isolation et insonorisation de l’appartement

  • Le logement est-il bien isolé ?
  • C’est insonorisé ?

10- Qualité du quartier

  • Comment sont les autres locataires de l’immeuble ?
  • Comment va le quartier ?
  • Quels sont les magasins les plus proches ?
  • Y a-t-il un taux de roulement important des locataires dans l’immeuble ?

Avec cela, vous devriez être en « affaires » pour ne rien laisser au hasard lors de votre prochaine visite de logement !

lire plus

Comment savoir si l’appartement est meublé ?

Une fois que la propriété a été acquise, la même question se pose souvent : Dois-je louer ma propriété en meublé ou la louer dans le vide ? La location meublée semble être l’appareil le plus avantageux dans la plupart des situations, mais est-ce vraiment le cas ?

Qu’est-ce qu’une location meublée ?

Lorsque vous voulez louer votre propriété en meublé, la question se pose souvent quant à la définition d’une propriété meublée. Cette question a été résolue par l’administration, qui a publié la liste des meubles et équipements obligatoires pour un appartement meublé dans un décret du 31 juillet 2015 et est entré en vigueur début septembre 2015.

Accédez à la liste en cliquant sur le lien suivant : liste des équipements nécessaires à la location d’une propriété meublée.

Lors de la location de votre propriété meublée, votre appartement doit être habitable immédiatement. Cela signifie que votre locataire devrait être capable de vivre dans les locaux seulement en apportant ses effets personnels. Il est important pour vous, le futur locataire, de prendre en compte le fait qu’un appartement confortable vous permettra de gagner un revenu locatif plus élevé que ceux d’un appartement mal équipé .

Location plus élevée et une meilleure rentabilité sur un loyer meublé

Le mobilier de votre propriété vous permet de louer 20% plus cher en moyenne qu’une propriété vide .

La rentabilité brute de votre propriété sera également plus élevée si loué meublé au lieu de vide, en raison des loyers plus élevés collectés.

La rentabilité nette , en tenant compte de l’impôt sur votre revenu, sera également beaucoup plus élevée avec un bien meublé loué.

Grâce aux mesures fiscales très avantageuses liées à l’activité locative meublé, vos impôts seront considérablement réduits et la rentabilité de votre propriété maximisée.

Location vide : plus restrictive, mais plus stable

Contrairement à la location meublée qui prend du temps pour accomplir les tâches communes de gestion de votre propriété (ou de passer par une agence de gestion), le loyer nu est une activité beaucoup plus stable. En fait, leurs locataires restent souvent plus longtemps, de sorte qu’il y a moins de vacances à partir de l’hébergement. En outre, les tâches liées à la gestion de l’appartement sont généralement réduites  : les locataires se suivent moins souvent, il y aura moins d’entrées et de sorties des locaux à effectuer, par exemple.

Location vide /location meublée : la comparaison

Louer vide Louer meublée
Durée du bail 3 ans minimum (renouvelable par renouvellement tacite) 1 an minimum, ou 9 mois de location d’étudiants (dans le cas d’un logement loué en tant que résidence principale)
Dépôt 1 mois de loyer

(à l’exclusion des dépenses)

2 mois de loyer

(à l’exclusion des dépenses)

Avis du propriétaire 6 mois avant la fin du bail 3 mois avant la fin du bail
Avis donné par locataire 3 mois (1 mois dans des conditions, en particulier dans les zones tendues) 1 mois
Etat Location meublée professionnelle ou non professionnelle (LMP/LMNP)
Système fiscal Micro terrain : 30 % de subvention forfaitaire sur le revenu, jusqu’à 15 000 euros

— Tenure foncière réelle : au-delà de 15 000 loyers ou facultatifs, tous les frais sont déductibles du revenu foncier

Micro BIC : 50% de subvention forfaitaire sur le revenu, jusqu’à 72.600 €

— Régime royal simplifié : au-delà de 72 600€ ou facultativement, tous les frais sont déductibles amortissements de la valeur du bien

Prélèvements sociaux (à l’exclusion des non-résidents, des frontières et des expatriés) 17,2 % de votre revenu imposable

(CSG — CRDS)

17,2 % de votre revenu imposable

(CSG — CRDS)

Taxes : le point culminant de la location meublée

En plus d’être beaucoup plus contractuellement flexible que le loyer vide, le loyer meublé est également très avantageux du point de vue fiscal. En fait, le régime Royal Simplifié permet aux locataires meublés de payer très peu d’impôts (sinon du tout) en amortissant leurs biens et en déduisant toutes les dépenses inhérentes à leur loyer.

Dans le loyer vide, l’option de tenir des terres réelles ne permet pas d’amortir la propriété. En outre, seuls les travaux d’amélioration et d’entretien et de réparation sont déductibles.

En optant pour le régime simplifié de loyer meublé, vous serez en mesure d’amortir toutes sortes de travaux effectués sur votre propriété, et donc aussi les travaux de construction, de reconstruction et d’agrandissement. Cette taxe augmentera considérablement le rendement net des locations meublées et donne un autre argument contre le loyer vide.

Voici un tableau sommaire des dépenses déductibles du plan de location à vide réel et du loyer meublé :

Location meublée Louer vide
Honoraires notariaux

Dépenses de l’agence

Tarifs de location déductibles seulement
Prix de la propriété

Prix des meubles

Pas de meubles (sauf déductibilité du type de travaux d’amélioration de la cuisine ou de la salle de bains)
Travaux d’expansion

Travaux de reconstruction

Travaux de construction

Travaux Entretien

Travaux de réparation

Intérêts sur

(Déductibilité limitée au total des dépenses annuelles et au solde du déficit de report)

Taxe foncière

Garantie

Frais de gestion (Agence)

 

lire plus

Comment mesurer la hauteur d’un arbre sur pied ?

Pour assurer l’abattage des arbres, il peut être souhaitable de connaître leur hauteur. En fait, pour s’assurer que l’arbre ne nuit à rien quand il tombe, il est nécessaire de déterminer la distance. Mais nous pouvons aussi essayer de déterminer la hauteur d’un arbre pour la simple curiosité ou le loisir. Pythagore, mathématicien et philosophe de l’antiquité grecque, a pu mesurer les monuments à l’aide de deux outils : l’ombre du monument et un morceau de bois, dont il connaissait la longueur. Il a juste dû appliquer son théorème triangulaire aux données devant ses yeux. Fascinant Son théorème pour calculer les dimensions des triangles est venu à nous et nous rend capables de mesurer les structures, les arbres dans ce cas, dans un court laps de temps et avec un rien matériel. Ici, à notre avis, les méthodes les plus simples dérivées des principes de triangle.

Le bâton

Avec un bâton de la même longueur que votre bras et maintenu par la base, tendez votre bras vers l’avant. En regardant le bâton, alors que nous avons l’arbre dans le champ de vision, nous nous retirons jusqu’à ce que la pointe du sommet de l’arbre « touche » l’extrémité du bâton. A ce moment, placez un marqueur juste en dessous de vos pieds. La tête de l’arbre tombera à cet endroit exactement.

La Croix du Bûcheron

Une autre méthode peut être utilisée en utilisant la croix de bûcheron. Il s’agit d’une méthode qui offre plus de précision, mais nécessite la retouche d’une croix. D’abord, vous aurez besoin de deux morceaux de bois de longueur égale, par exemple, 20-30cm. Placez la fin de l’un des bâtons à l’autre, afin d’obtenir une croix, comme la figure ci-dessous. L’axe de la croix n’a pas besoin de se concentrer, au contraire, les croix bûcherons sont généralement. Ils se forment de sorte qu’une extrémité plus courte puisse pointer vers le bas et une extrémité plus longue vers le haut.

Tout ce qui reste à faire est de fixer l’arbre à travers la croix. Ensuite, nous nous retirons jusqu’à ce que l’extrémité supérieure du garrot touche la partie supérieure de l’arbre, et l’extrémité de la partie inférieure de la croix touche la base de l’arbre. Une fois les deux extrémités correspondant aux extrémités de l’axe, la distance par rapport à la hauteur de l’axe est juste au-dessous de la pointe de la croix la plus proche de votre œil.

La méthode du sol

Pour cette méthode, vous aurez besoin d’un partenaire et d’un compteur. Placer à une distance de dix mètres de l’arbre et se coucher sur le sol. Ensuite, votre partenaire peut être situé à un mètre de vous, dans la direction de l’arbre (de sorte que votre partenaire est à neuf mètres de l’arbre). Votre partenaire place le pied mètre sur le sol et place son doigt sur le dessus du compteur. Maintenant, vous êtes sur le sol, vous fixez le sommet de l’arbre, tandis que votre partenaire descend progressivement son doigt vers le bas. Lorsque votre doigt touche le haut de l’arbre dans votre champ de vision, dites-lui de s’arrêter et de prendre note de la mesure. Multipliez cette mesure par dix et vous aurez la hauteur de l’arbre !

lire plus

Comment faire une insertion graphique pour un permis de construire ?

Exemple et explication de l’insertion graphique et des photos d’environnement demandées pour le permis de construire.

Qu’est-ce que l’insertion graphique et les photos de l’environnement ?

L’insertion graphique (PCMI 6) permet à votre visualiseur de fichiers d’afficher le projet final dans votre environnement.

C’est la partie du permis de construire que nous préférons, nous réalisons vraiment ce que la maison donnera quand elle sera construite 🙂

Il est également demandé de fournir des photos de l’environnement voisin (PCMI 7) et de l’environnement éloigné (PCMI 8). Ces deux photos servent à l’examinateur de voir le style des maisons environnantes, le quartier pour savoir si votre projet n’est pas complètement compensé par ce qui est fait autour.

Comment créer l’insertion graphique ?

Pour réaliser notre insertion graphique, nous modélisons la maison avec un logiciel 3D (Sketchup) puis effectuons un montage avec une photo prise sur le terrain (dans Gimp ou Photoshop).

Pour les photos d’un environnement proche et lointain, rien de spécial : deux photos prises sur le site 😉

N’oubliez pas d’apporter les informations suivantes sur le document :

  • le numéro de référence du CMI 2
lire plus

Et si vous réalisiez une rénovation énergétique de votre logement ?

Et si vous réalisiez une rénovation énergétique de votre logement ?

Si vous êtes propriétaire de votre logement, peut-être en avez-vous assez d’avoir des factures d’énergie de plus en plus importantes… Si vous êtes dans cette situation, c’est certainement parce que votre logement, surtout si c’est une maison, est, ce que l’on appelle, une passoire énergétique. C’est pourquoi, il peut être intéressant de vous lancer dans une rénovation énergétique de votre intérieur, et ainsi réduire votre dépendance à l’énergie… Tout en vivant dans un lieu plus confortable. Explications.

Une rénovation énergétique pour réduire vos factures.

Avant toute chose, il convient de rappeler un point essentiel ; découvrez toutes les aides dont vous êtes éligible avant de vous lancer dans des travaux plus ou moins importants. Suite à la crise sanitaire liée à la Covid-19, de nombreuses nouvelles aides ont vu le jour. Bref, passons immédiatement aux choses importantes dont vous pourriez vous occuper pour la rénovation énergétique de votre logement :

  • Isoler la toiture et/ou les combles (par exemple, avec un isolant en flocons).
  • Isoler les murs de votre maison, plus particulièrement depuis l’extérieur afin d’éviter les déperditions thermiques.
  • Changez vos portes et fenêtres si elles sont trop vétustes, si vous ne le pouvez pas, installez un joint isolant.
  • Changer votre chaudière qui commence à vieillir, vous pourriez gagner jusqu’à 30% en efficacité.

Et voilà, c’est en réalisant ces quelques travaux assez simples, et qui ne reviennent pas si cher avec les aides de l’État, que vous allez pouvoir profiter d’un logement bien mieux isolé, ainsi que de factures de chauffage bien moins élevées. Bref, un investissement payant sur le long terme 😉

lire plus

Pourquoi confier la vente d’un bien à une agence immobilière ?

La vente d’un bien immobilier est un processus long et parfois très complexe. Ainsi, il est préférable de recourir à une agence immobilière qui est apte à effectuer une vente rapide et sécurisée en conformité aux règles qui régissent le monde de l’immobilier. Pourquoi est-il donc préférable de confier la vente d’un bien à une agence immobilière ?

Vendre rapidement son bien immobilier

La vente rapide est en quelque sorte le mot d’ordre d’une agence immobilière. En effet, dans l’univers immobilier, au fur et à mesure qu’un bien mis en vente prend du temps à être liquidé, plus son prix de vente risque d’être diminué. D’où l’urgence de confier sa vente à une agence immobilière afin de gagner du temps et par la même occasion de l’argent. Ainsi, grâce à son carnet large d’adresses, une agence immobilière pourra sélectionner les meilleurs acquéreurs potentiels afin d’éviter de perdre du temps avec ceux qui s’intéresseraient juste par curiosité.

De plus, un agent immobilier maitrisant parfaitement le marché local est le plus apte à fixer le prix de vente du bien à sa juste valeur.

Une vente sécurisée

Une agence immobilière est un partenaire de confiance sur lequel on peut prendre appui pour la vente de son bien immobilier. Non seulement elle s’occupe de tout à votre place, elle vous propose aussi une transaction dans le plus grand confort et une sécurité sans faille. En effet, une agence immobilière doit souscrire obligatoirement à des garanties financières et aux assurances. Recourir à une agence pour la vente de votre bien reviendra donc à effectuer une vente en toute confiance et en toute sécurité.

De plus, une agence immobilière saura être à votre écoute, tiendra compte de vos priorités et vous prodiguera les meilleurs conseils en la matière. Elle vous accompagnera tout au long du processus jusqu’à la signature chez le notaire.

Une vente en toute légalité

Le métier d’agent immobilier est régi par des lois et des règlements. C’est une profession qui est confrontée à de lourdes responsabilités commerciales, techniques, juridiques et éthiques. De ce fait, l’exercice des fonctions d’une agence immobilière est conditionné par l’obtention d’une carte professionnelle. Cette carte délivrée par la chambre de commerce et d’industrie justifie donc de l’aptitude professionnelle et morale de l’agence immobilière. Ainsi, le recours à une agence immobilière permet donc de bénéficier d’une vente en toute légalité puisqu’elle est obligée de se conformer à la loi immobilière.

La vente d’un bien à travers une agence immobilière offre plusieurs avantages. N’hésitez donc pas à procéder ainsi pour toute vente de votre bien immobilier.

lire plus