close

Comment éviter la plus value immobilière ?

La plus-value immobilière est un supplément financier dont l’on voudrait bien se départir en tant qu’investisseur. Si c’est votre cas, l’on vous en dit long sur le sujet dans les lignes suivantes.

Suivant le statut du bien

La cession d’une résidence principale est exonérée de plus-value. Peu importe que le logement soit occupé ou non lors de la vente, le propriétaire peut bénéficier de cette exonération. Il est alors en droit de faire des économies durant la transaction. Il en va de même pour un bien qui vous appartient depuis plus de 30 ans. Pour précision, il faut que le bien ne soit pas votre résidence principale. Elle doit être l’un des logements dont vous usez au besoin lors de vos différents voyages d’affaires. Dans ce cas, la plus-value est quasiment nulle et vous pouvez en tirer profit.

A voir aussi : Et si vous réalisiez une rénovation énergétique de votre logement ?

Pour faire simple, il vous suffit de vous mettre dans l’une des conditions citées plus haut pour bénéficier de l’exonération de la plus-value.

Suivant la nature de la transaction

Si vous devez vendre votre bien, la plus-value s’impose, en temps normal. Toutefois, dans certains cas, il y a des exceptions. En l’occurrence, il s’agit par exemple, d’un cas de vente de résidence n’ayant pas appartenu au propriétaire durant les quatre dernières années. Il l’a acquise récemment et c’est sa première vente. Le secteur de l’immobilier lui ouvre alors les bras en lui donnant la chance du débutant. Après cela, la plus-value s’imposera à lui. Il devra la payer comme tous les autres investisseurs du secteur.

A découvrir également : Quelles aides peut-on avoir pour une rénovation de maison ?

La nature de la transaction est différente lorsqu’il s’agit d’une donation de parent à progéniture. La plus-value n’est alors pas payée. Dans ce cas, les parents n’organisent pas la vente. Ce sont les enfants qui la font et profitent de l’exonération de la plus-value.

Suivant les déplacements

Si vous quittez votre maison pour intégrer une maison de retraite, cela suppose que vous n’avez pas les moyens d’entretenir un tel domicile. Alors l’on ne vous surcharge pas avec les taxes. Vous en avez plutôt moins. Cela vous permet de survivre mieux dans votre nouveau logement. En dehors de cela, les territoriaux devant se déplacer hors du territoire national et qui vendent sont exonérés de la plus-value. Il conviendrait tout de même de notifier que cela n’est possible qu’avec un respect du délai de 5 ans de rigueur pour la vente du bien après le départ.

Suivant les projets

Il doit y avoir de bons projets pour votre bien immobilier pour que vous puissiez espérer bénéficier de l’exonération de la plus-value. Si l’on suppose par exemple que vous vendez un terrain, il faut que le nouveau propriétaire veuille bien construire dessus, dans tout au plus, quatre ans après l’achat pour que la plus-value ne soit plus d’actualité.

En outre, la valeur du bien peut faire disparaître l’obligation de paiement de la plus-value. Si par exemple, le bien vendu ne vaut pas 15 000 euros, vous pouvez vous estimer heureux. Il n’y aura pas de plus-value.