close

Comment savoir si l’appartement est meublé ?

Une fois que la propriété a été acquise, la même question se pose souvent : Dois-je louer ma propriété en meublé ou la louer dans le vide ? La location meublée semble être l’appareil le plus avantageux dans la plupart des situations, mais est-ce vraiment le cas ?

Qu’est-ce qu’une location meublée ?

Lorsque vous voulez louer votre propriété en meublé, la question se pose souvent quant à la définition d’une propriété meublée. Cette question a été résolue par l’administration, qui a publié la liste des meubles et équipements obligatoires pour un appartement meublé dans un décret du 31 juillet 2015 et est entré en vigueur début septembre 2015.

A voir aussi : Est-il interdit de stationner devant une maison ?

Accédez à la liste en cliquant sur le lien suivant : liste des équipements nécessaires à la location d’une propriété meublée.

Lors de la location de votre propriété meublée, votre appartement doit être habitable immédiatement. Cela signifie que votre locataire devrait être capable de vivre dans les locaux seulement en apportant ses effets personnels. Il est important pour vous, le futur locataire, de prendre en compte le fait qu’un appartement confortable vous permettra de gagner un revenu locatif plus élevé que ceux d’un appartement mal équipé .

A découvrir également : Comment éviter la plus value immobilière ?

Location plus élevée et une meilleure rentabilité sur un loyer meublé

Le mobilier de votre propriété vous permet de louer 20% plus cher en moyenne qu’une propriété vide .

La rentabilité brute de votre propriété sera également plus élevée si loué meublé au lieu de vide, en raison des loyers plus élevés collectés.

La rentabilité nette , en tenant compte de l’impôt sur votre revenu, sera également beaucoup plus élevée avec un bien meublé loué.

Grâce aux mesures fiscales très avantageuses liées à l’activité locative meublé, vos impôts seront considérablement réduits et la rentabilité de votre propriété maximisée.

Location vide : plus restrictive, mais plus stable

Contrairement à la location meublée qui prend du temps pour accomplir les tâches communes de gestion de votre propriété (ou de passer par une agence de gestion), le loyer nu est une activité beaucoup plus stable. En fait, leurs locataires restent souvent plus longtemps, de sorte qu’il y a moins de vacances à partir de l’hébergement. En outre, les tâches liées à la gestion de l’appartement sont généralement réduites  : les locataires se suivent moins souvent, il y aura moins d’entrées et de sorties des locaux à effectuer, par exemple.

Location vide /location meublée : la comparaison

Louer vide Louer meublée
Durée du bail 3 ans minimum (renouvelable par renouvellement tacite) 1 an minimum, ou 9 mois de location d’étudiants (dans le cas d’un logement loué en tant que résidence principale)
Dépôt 1 mois de loyer

(à l’exclusion des dépenses)

2 mois de loyer

(à l’exclusion des dépenses)

Avis du propriétaire 6 mois avant la fin du bail 3 mois avant la fin du bail
Avis donné par locataire 3 mois (1 mois dans des conditions, en particulier dans les zones tendues) 1 mois
Etat Location meublée professionnelle ou non professionnelle (LMP/LMNP)
Système fiscal Micro terrain : 30 % de subvention forfaitaire sur le revenu, jusqu’à 15 000 euros

— Tenure foncière réelle : au-delà de 15 000 loyers ou facultatifs, tous les frais sont déductibles du revenu foncier

Micro BIC : 50% de subvention forfaitaire sur le revenu, jusqu’à 72.600 €

— Régime royal simplifié : au-delà de 72 600€ ou facultativement, tous les frais sont déductibles amortissements de la valeur du bien

Prélèvements sociaux (à l’exclusion des non-résidents, des frontières et des expatriés) 17,2 % de votre revenu imposable

(CSG — CRDS)

17,2 % de votre revenu imposable

(CSG — CRDS)

Taxes : le point culminant de la location meublée

En plus d’être beaucoup plus contractuellement flexible que le loyer vide, le loyer meublé est également très avantageux du point de vue fiscal. En fait, le régime Royal Simplifié permet aux locataires meublés de payer très peu d’impôts (sinon du tout) en amortissant leurs biens et en déduisant toutes les dépenses inhérentes à leur loyer.

Dans le loyer vide, l’option de tenir des terres réelles ne permet pas d’amortir la propriété. En outre, seuls les travaux d’amélioration et d’entretien et de réparation sont déductibles.

En optant pour le régime simplifié de loyer meublé, vous serez en mesure d’amortir toutes sortes de travaux effectués sur votre propriété, et donc aussi les travaux de construction, de reconstruction et d’agrandissement. Cette taxe augmentera considérablement le rendement net des locations meublées et donne un autre argument contre le loyer vide.

Voici un tableau sommaire des dépenses déductibles du plan de location à vide réel et du loyer meublé :

Location meublée Louer vide
Honoraires notariaux

Dépenses de l’agence

Tarifs de location déductibles seulement
Prix de la propriété

Prix des meubles

Pas de meubles (sauf déductibilité du type de travaux d’amélioration de la cuisine ou de la salle de bains)
Travaux d’expansion

Travaux de reconstruction

Travaux de construction

Travaux Entretien

Travaux de réparation

Intérêts sur

(Déductibilité limitée au total des dépenses annuelles et au solde du déficit de report)

Taxe foncière

Garantie

Frais de gestion (Agence)