Jeunes parents : la routine de sommeil à adopter

Changer les couches toutes les 3 à 4 heures ; donner la tétée lorsque l’enfant a faim ; l’aider quand il a des coliques ; le bercer quand il se réveille… Nombreuses sont les situations qui obligent les jeunes parents à se réveiller pendant la nuit. Et ces réveils fréquents ont des impacts sur la durée et la qualité de leur sommeil. Pour y remédier, voici la routine de sommeil à respecter.

Changer de literie

C’est le moment de changer complètement de literie. Tous vos besoins changent à partir du moment où vous devenez parent. Les avis matelas emma original peuvent vous aider à trouver le couchage qui apporte le confort dont vous avez besoin.

A découvrir également : Croquettes pour chien : et si votre chien était en surpoids ?

Les jeunes parents ont besoin d’un lit large et d’un matelas doté d’une bonne indépendance de couchage. Ces qualités du matelas permettent de se glisser au lit et de se lever sans perturber le sommeil de son partenaire. Ainsi, l’un des parents peut prendre un peu de répit quand c’est le tour de l’autre de se réveiller pour s’occuper du bébé.

Créer un environnement agréable

Les jeunes parents ont peu de temps pour eux, et tout leur temps est consacré pour le bébé. Mais ce n’est pas une raison de dormir dans le désordre. Au contraire, si vos heures de sommeil diminuent, faites en sorte que vous bénéficiez d’un sommeil de qualité durant les courts moments de repos.

A lire aussi : Quand touche t-on la prime de naissance 2021 ?

Rangez et nettoyez bien votre chambre ainsi que votre literie. Aérez-la pendant la journée, et faites-y entrer la lumière naturelle du soleil. Ne négligez pas la qualité et la propreté de votre linge de lit. Votre chambre doit se transformer en un lieu propice au repos où vous pouvez vous ressourcer lorsque le bébé dort.

Dormir au même moment que le bébé

Ne vous inquiétez pas, le nouveau-né dort jusqu’à 18 heures par jour, voire plus. Son cycle de sommeil est constitué de 2 à 4 heures de sommeil qui s’alterne avec une période d’éveil de 1 à 3 heures. Vous trouverez bien un créneau horaire pour vous allonger quand le tout-petit dort.

Vos temps de repos nocturnes vont revenir à la normale lorsque le bébé commence à faire ses nuits vers l’âge de 2 mois. À ce moment, l’enfant commence à dormir au moins pendant 5 heures d’affilée pendant la nuit. Ça vous laisse le temps de dormir plus longtemps.

S’entraider

La première semaine suivant la naissance est la plus dure. Heureusement, le père bénéficie d’un congé de paternité durant cette période. Il peut donc prendre le relai pour s’occuper du bébé lorsque la maman dort.

Prenez une bonne organisation dès le départ. C’est vrai que chacun veut courir auprès du berceau dès que l’enfant pleure, mais c’est contre productif. Alternez les tours de garde pour que tous les deux ne soient pas fatigués en même temps. Quand l’un prépare le biberon, l’autre peut ranger l’armoire du bébé. Quand l’un s’est déjà réveillé pour donner la tétée, c’est au tour de l’autre de changer la couche.

Prendre soin de l’autre

En tant que jeunes parents, prendre soin l’un de l’autre est aussi important que prendre soin du bébé. Quand votre partenaire est fatigué, faites-lui un bain chaud. Puis, occupez-vous de votre enfant pendant qu’il ou elle se relaxe dans son bain. Si les vêtements sales s’accumulent, mettez-les dans la machine sans attendre que l’autre le fasse.

L’insuffisance de sommeil entraîne inéluctablement l’irritabilité. Vous ou votre partenaire pouvez dire ou faire des choses terribles. Convenez-vous de ne pas en tenir compte parce que c’est l’effet du manque de sommeil. Vous devez rester solidaire pour le bien de votre famille.

Optimiser la prise de congé

Organisez votre prise de congé de manière à pouvoir en profiter au maximum pour votre bien et celui de votre enfant.

La maman dispose de 16 semaines de congé de maternité, dont 10 semaines après la naissance de l’enfant. Le papa dispose de 25 jours de congé de paternité, en plus des 3 jours de congé de naissance (droit acquis d’office). Ce congé est fractionnable, trouvez le bon moment pour le prendre.

En résumé, votre sommeil tient une grande importance, organisez-vous pour pouvoir prendre du repos. Et surtout, restez calme, la situation va s’améliorer au fur et à mesure que votre enfant grandit.

Catégories de l'article :
Famille