Comment calculer le montant du prêt relais ?

calcul du prêt relais

Le prêt relais est un crédit accordé par la banque ou par une autre insinuation financière. Il sert à acheter un nouveau bien immobilier avant que l’ancien soit vendu. Vous souhaitez y souscrire. Découvrez comment calculer son montant.

Formule de calcul du prêt relais

Le capital global verser par l’institution au titre de prêt relais est estimé entre 50 et 70 % du bien à vendre. Cela est en moyenne 70 %. Le montant global dépend de la formule de prêt relais choisie.

A lire en complément : Comment diminuer les mensualités d'un crédit ?

La première formule de calcul d’un prêt relais

C’est le prêt relais sec. Dans ce cas, le montant du nouveau bien est inférieur au montant de vente de l’ancien logement. Le montant du prêt immobilier relais n’admet pas ici la compensation d’une autre souscription. En général, le montant issu du pourcentage appliqué suffit.

À supposer que votre ancien logement coûte 300 000 euros et le nouveau que vous souhaitez acquérir 200 000 euros. La banque vous accorde dans ce cas 210 000 euros, soit (70 %) de 300 000 euros.

A lire en complément : Quels sont les différents goûts des puffs ?

Ce prêt est avantageux, car il offre la latitude de ne payer que les intérêts d’emprunt en fin du mois.

La seconde formule de calcul du prêt relais (cas d’un prêt relais jumelé ou associé)

Encore appelé le prêt relais associé, le prêt relais jumelé est utilisé lorsque le montant d’achat du nouveau bien est supérieur au montant de vente de l’ancien. Dans ce cas, le prêt relais adossé que vous recevez est complété par une autre souscription immobilière.

Si par exemple vous mettez en vente un bien ancien de 300 000 euros et souhaitez en acheter un autre de 400 000 euros, la banque vous accorde un montant de 210 000 euros.

Vous serez donc obligé de compléter le capital global par un prêt complémentaire. Lorsque vous avez des emprunts sur votre ancien logement, le montant de votre prêt relais est déduit de votre dette.

Il faut préciser que le prêt relais adossé est plus proposé par les banques. À l’inverse, il est un peu complexe et moins avantageux pour les souscripteurs.

Pourquoi ne pas essayer une simulation ?

Avant de souscrire un prêt relais auprès d’une institution financière, il peut être indispensable d’effectuer une simulation sur une plateforme en ligne. Ces outils totalement gratuits vous permettent d’évaluer à l’avance votre capacité à emprunter. Le recours à un stimulateur en ligne est complètement anonyme pratique et efficace.

L’opération se déroule en toute simplicité. Vous devez toutefois renseigner quelques informations personnelles comme ceux qui suivent.

  • L’état du bien : ancien ou nouveau.
  • Les prix réels des biens à acheter et vendre.
  • Le taux d’intérêt que vous souhaitez, etc.

Le simulateur en ligne révèle le capital dont vous pouvez bénéficier. Vous pouvez aussi obtenir automatiquement un échéancier de remboursement échelonné sur un plan de financement.

Autre élément important, le simulateur en ligne indique votre capacité financière future pour l’achat d’un autre bien immobilier.

Recourir au service d’un professionnel

Vous peinez à appliquer les formules présentées plus haut ? Vous ne comprenez pas les informations du simulateur ? Ou bien vous souhaitez carrément l’expertise d’un professionnel ? Il est possible de se rendre auprès d’une structure compétente en expertise financière pour calculer le montant de prêt relais.

Au-delà des formules de base qui servent au calcul, il vous prodigue des conseils sur l’établissement à choisir et sur la procédure de remboursement.

Prêt relais : quel intérêt pour les établissements ?

À l’instar de tous les crédits, l’intérêt sur un prêt relais dépend du taux appliqué par votre structure financière. Toutefois, il faut préciser que le pourcentage pour cet emprunt est légèrement supérieur au prêt immobilier classique.

La procédure de remboursement du prêt relais

Le remboursement du prêt relais doit intervenir entre 12 et 24 mois après la souscription. Lorsque le délai est échu, vous devez vendre votre bien qui a servi à l’emprunt. Il faut préciser que cet emprunt exige également qu’une assurance soit payée.

Pour payer, deux solutions s’offrent à vous. Vous pouvez opter pour la franchise totale qui consiste à payer le montant global du prêt ainsi que les intérêts. Dans ce cas, le paiement de l’assurance se fait mensuellement.

La seconde méthode est appelée franchise partielle. Elle consiste à verser mensuellement les intérêts de l’emprunt et les cotisations de l’assurance. Le montant global du prêt ou capital est payé à la fin des 12 ou 24 mois.

Catégories de l'article :
Actualité