Peut-on développer un burnout en télétravail ?

Le télétravail est la pratique qui consiste à travailler à domicile, dans un espace de co-working ou tout autre lieu éloigné au lieu de se rendre dans un bureau traditionnel. Le télétravail est devenu un avantage social de plus en plus populaire. En fait, près de la moitié des travailleurs américains sont éligibles au télétravail sur une base régulière. Avec un tel nombre de personnes qui télétravaillent, vous vous demandez peut-être s’il est possible de développer un épuisement professionnel en télétravail ? Pour mettre en œuvre le télétravail de manière efficace, il faut que les employeurs et les employés se sentent à l’aise avec cet arrangement et soient capables de gérer leurs responsabilités en conséquence. Par exemple, certains employés peuvent se sentir débordés ou improductifs si leur trajet quotidien ne les motive pas à terminer leurs tâches avant de quitter leur domicile, d’autres peuvent ne pas avoir la marge de manœuvre nécessaire pour gérer des responsabilités supplémentaires en dehors de leur journée de travail normale. Peut-on développer un épuisement professionnel en télétravail ? Oui, mais il est également possible d’éviter ces écueils en comprenant ce qu’est l’épuisement professionnel et comment il se manifeste différemment chez les travailleurs à distance et chez leurs collègues de bureau.

Qu’est-ce que l’épuisement professionnel dû au télétravail ?

Comme dans tout environnement de travail, télétravail et burnout sont liés et le télétravail comporte certains risques professionnels. Les employés peuvent éprouver un sentiment d’isolement ou un manque de soutien social. Les télétravailleurs peuvent également se sentir responsables d’accomplir la même quantité de travail que leurs collègues au bureau, ce qui entraîne un sentiment d’épuisement. Les problèmes de communication, le sentiment d’être dépassé par la charge de travail et le manque d’autonomie personnelle sont d’autres écueils courants au travail, quel que soit l’emplacement physique des employés. Bien que de nombreux facteurs puissent contribuer à l’épuisement lié au télétravail, il existe certaines mesures que les employeurs et les employés peuvent prendre pour en minimiser l’occurrence.

A lire également : 5 conseils pour lancer son entreprise

Qu’est-ce que le burnout ?

Il s’agit du terme anglo-saxon pour définir l’épuisement professionnel. Il s’agit d’un syndrome dans lequel vous ressentez une fatigue extrême, un sentiment de cynisme et un dégoût général pour votre travail. Il peut se produire lorsque vous vous surmenez pendant trop longtemps, que vous travailliez dans un bureau ou à domicile. L’épuisement professionnel n’est pas un diagnostic clinique et n’est pas reconnu par le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM). Mais il s’agit d’un problème bien réel. Il n’est pas rare que des personnes soient victimes d’épuisement professionnel sur leur lieu de travail. Si c’est votre cas, il peut être utile de savoir que vous n’êtes pas seul. On estime qu’environ 30 % de la main-d’œuvre américaine est actuellement en situation d’épuisement professionnel. Ce même chiffre pourrait s’adapter à la plupart des pays occidentaux, dont la France. Si vous vous sentez ainsi, sachez que ce n’est pas un signe que vous êtes un mauvais employé ou que vous n’êtes pas fait pour votre travail.

Signes d’épuisement en télétravail

Étant donné que l’épuisement professionnel se manifeste différemment chez les télétravailleurs et chez ceux qui travaillent dans des bureaux, il est important de reconnaître les signes de cet état afin de pouvoir y remédier en conséquence. Les symptômes de l’épuisement professionnel peuvent inclure :

A lire également : Manutention portuaire : tout ce qu’il faut savoir

  • Une diminution de la productivité
  • Diminution de la qualité du travail
  • Augmentation des jours de maladie
  • Diminution de la motivation
  • Difficulté à accomplir les tâches
  • Sentiment de déconnexion du travail ou manque d’intérêt général pour les tâches liées au travail.
  • Mauvais équilibre entre vie professionnelle et vie privée
  • Sentiment de ressentiment envers l’employeur, les collègues ou les travailleurs à distance en général.
  • Sentiment d’abandon et d’épuisement physique parfois douloureux.
  • Sommeil non réparateur et nuits perturbées.
  • Désintéressement général.

Pourquoi le télétravail provoque-t-il un épuisement professionnel ?

Comme nous l’avons mentionné, le télétravail présente des avantages et des inconvénients. Certains travailleurs à distance voient leur productivité augmenter et sont plus satisfaits de leurs conditions de travail. D’autres peuvent se sentir isolés de leurs collègues, accablés par une charge de travail supplémentaire ou frustrés par un sentiment d’abandon et une tâche quotidienne insurmontable sans référent. L’épuisement professionnel peut survenir lorsque ce dernier groupe d’employés ne communique pas avec les gestionnaires au sujet de leur charge de travail et de leurs responsabilités, ou lorsque les gestionnaires ne communiquent pas avec les employés à distance au sujet de leurs attentes. Cette rupture de communication peut entraîner des sentiments de ressentiment, une baisse de productivité et un dégoût sinon un désintérêt général pour le travail.

Stratégies de télétravail pour éviter l’épuisement professionnel

Afin d’éviter l’épuisement professionnel dû au télétravail, les employeurs et les employés doivent prendre note des pièges potentiels de cette formule et prendre des mesures pour en minimiser l’impact. Les employeurs peuvent envisager :

  • Proposer des horaires de travail flexibles – Par exemple, les employés peuvent être autorisés à travailler certaines heures à domicile, d’autres au bureau, et choisir les horaires de chaque arrangement.
  • Mettre en place des directives de communication claires – Par exemple, les responsables peuvent communiquer fréquemment et clairement avec les travailleurs à distance au sujet des attentes, des progrès et des charges de travail.
  • Intégrer des activités régulières de renforcement de l’esprit d’équipe – Par exemple, organiser des événements virtuels de renforcement de l’esprit d’équipe tels que des vidéoconférences, des discussions en ligne et des publications sur les médias sociaux.
  • S’assurer périodiquement de l’avancée des projets – Par exemple en instaurant toutes les semaines une mini réunion formelle pour discuter de l’avancée de chaque projet et de parler des éventuelles difficultés rencontrées.

En conclusion, à mesure que le nombre d’employés qui télétravaillent augmente, les employeurs devront comprendre les facteurs de risque associés à ce mode de travail et prendre des mesures pour en minimiser l’impact. Le télétravail peut être une expérience positive, mais il peut aussi entraîner des risques professionnels tels que l’épuisement professionnel. Pour éviter  un épuisement professionnel lié au télétravail, les employeurs et les employés doivent prendre note des pièges potentiels du télétravail et prendre des mesures pour en minimiser l’impact.

Catégories de l'article :
Business