Quels sont les risques du portage salarial en immobilier ?

Le portage salarial dans l’immobilier fonctionne comme une relation contractuelle entre les différents acteurs qui y sont impliqués. Il s’agit surtout d’un système salarial qui présente de nombreux avantages pour les différentes parties prenantes. Mais il présente aussi de risques ou des inconvénients. Vous vous demandez justement quels sont les risques du portage salarial en immobilier. Tenez vous tranquille. Nous vous les exposons dans cet article.

Le portage salarial en immobilier : à qui s’adresse-t-il ?

Le portage salarial en immobilier est un système qui lie trois catégories ou domaines d’expertise. Il s’agit d’un négociateur ou agent immobilier indépendant, d’une entreprise de portage et d’une agence immobilière. Le portage salarial en immobilier s’adresse surtout à tout indépendant du secteur de l’immobilier. Ce dernier devra souhaiter bénéficier à la fois d’un statut de salarié et des avantages d’un travailleur indépendant.

A découvrir également : Communication à moindre coût : quels sont les avantages des vêtements personnalisés ?

Plusieurs profils de professionnels avec des compétences variées sont concernés par ce type de portage. Il s’agit des consultants en investissement immobilier et des juristes en immobilier. Il peut aussi s’agir des agents de prospection commerciale ou encore des négociateurs immobilier. Le portage salarial en immobilier s’adresse aussi aux :

  • Conseillers en transaction immobilière ;
  • Agents immobiliers
  • Mandataires immobiliers.

Notons qu’il existe également des cadres séniors qui sont en pleine reconversion professionnelle. Ces derniers disposent également du profil parfait pour un portage salarial en immobilier. Ils ont d’ailleurs la possibilité de continuer par exercer une activité professionnelle tout en cotisant pour leur retraite. Ils pourront aussi conserver de nombreux avantages sociaux.

A lire en complément : 2 raisons d’offrir un mug publicitaire à ses clients et collaborateurs

Quels sont les inconvénients du portage salarial ?

En dépit des nombreux avantages liés au portage salarial en immobilier, il présente également des inconvénients non négligeables.

Un accès assez réglementé

Il n’est pas facile d’accéder au statut de salarié porté. Cet état de choses est dû au fait que ledit statut est bien encadré par une disposition légale. Tenez, certaines professions réglementées et les activités commerciales ne sont pas prises en compte par le portage salarial. Mieux, le code du travail dispose dans l’un de ses articles que le salarié porté est susceptible de jouir d’une expertise, d’une qualification ou d’une autonomie. Ces différents facteurs devront lui permettre d’aller à la recherche de ses propres clients. Ainsi, il pourra convenir avec eux des conditions d’exécution de sa tâche et de la facture qui l’accompagne.

Augmentation des charges sociales et des frais de gestion

Lorsque vous optez pour le portage salarial en immobilier, vous devez donc être disposé, contrairement à d’autres statuts, à payer des charges sociales plus élevées. Ces différentes charges représentent environ 40 à 43% de votre chiffre d’affaire contre 22% pour les micro-entreprises et les auto-entrepreneurs. Par ailleurs, le coût élevé de ces différentes charges est dû à la protection sociale du dispositif qui est plus avantageux sur le long terme. Enfin, le portage salarial immobilier engendre également le paiement de frais de gestion. Ces frais peuvent variés en fonction de plusieurs facteurs.

Un niveau de rémunération minimal

Le portage salarial immobilier vous impose une rémunération minimale. Le tarif journalier minimum à facturer est d’ailleurs d’environ 250 euros. Ce n’est qu’à ces conditions que vous pourrez avoir recours au dispositif.

Catégories de l'article :
Business