Quel est le montant de la retraite complémentaire ?

Quel est le montant de la retraite complémentaire ?

Vous vous inquiétez sûrement pour votre future retraite et avez peur de manquer d’argent en raison de la diminution du pouvoir d’achat et de l’augmentation des prix. Une solution pour s’assurer un avenir correct est de prendre un service de retraite complémentaire. Une pension complémentaire est un régime obligatoire pour tous les salariés et est financée par des cotisations salariales financées par l’employeur et gérées par un fonds de pension ou un autre organisme agréé.

La retraite Agirc-Arrco

Au départ, il existait deux régimes subventionnés qui regroupent l’ensemble des organismes auxquels appartiennent la majorité des travailleurs dépendants de l’assurance vieillesse. Il s’agit de la Coalition des régimes d’aide aux salariés (Arrco) et de la Coalition générale des administrateurs de retraite (Agirc).

A voir aussi : Comment couvrir ses positions en bourse ?

C’est au début de l’année 2019 que les organismes de l’Agirc et l’Arrco sont devenus un régime unique sous la caisse Agirc-Arrco. Les cotisations au Fonds Agirc Arrco entraînent une accumulation de points de retraite. Le nombre de points dépend de la rémunération de l’employé. Selon votre régime, les points de retraite ainsi que les cotisations seront plus ou moins élevées.

Les valeurs de points Agirc Arrco sont les mêmes que les valeurs de points Arrco. Depuis le 1ᵉʳ novembre 2021, les points Agirc-Arrco valent 1,2841 €.

A découvrir également : C'est quoi le prix rouge La Redoute ?

Qu’est-ce qu’une retraite complémentaire ?

Les pensions complémentaires sont versées en plus de l’assurance vieillesse de base et fonctionnent selon le même système de répartition. Ainsi, tous les salariés, fonctionnaires et indépendants en France doivent avoir droit à une retraite complémentaire. Lorsqu’un salarié part à la retraite, en plus de la pension versée par la Sécurité sociale, l’organisme auquel les cotisations ont été transférées au cours de la carrière du salarié calcule la pension versée à ce salarié.

Pourquoi payer la retraite complémentaire ?

À l’âge de la retraite, un travailleur percevant une pension à taux fixe, une assurance vieillesse ou des allocations de la Sécurité sociale agricole (MSA) ne peut prétendre qu’à la moitié du salaire le plus élevé qu’il percevait dans sa vie active. Les cotisations au Régime de Retraite Supplémentaire vous permettent également de bénéficier d’une Retraite Complémentaire en plus des points versés par le Régime de Base. Cette part supplémentaire peut entraîner une pension avec des taux plus élevés que celle de l’assurance vieillesse.

À combien s’élève le montant de la retraite complémentaire ?

Le montant de la retraite complémentaire dépend non seulement du fonds de pension versé par le salarié, mais aussi du montant des cotisations pendant la période de travail liées à ses revenus. Le système de points est en place dans la majorité des complémentaires retraite. Le nombre de points que vous obtenez durant toute votre vie active est selon le montant de vos cotisations. À l’expiration de la rente, les points accumulés sont multipliés par les points au moment de la retraite pour déterminer le montant de la rente.

Des majorations ou réductions temporaires ou permanentes peuvent s’appliquer aux salariés selon les circonstances (retraite sans droit à la retraite, retraite après avoir atteint la limite d’âge, incapacité professionnelle ou pénibilité, situation familiale, etc.). L’Agirc-Arrco propose un simulateur d’estimation des droits à la retraite. Le calcul se fait en multipliant la valeur des points par leur nombre, puis en ajoutant les majorations et minorations potentielles.

Qui a droit à une pension complémentaire ?

Les critères et contraintes dans l’obtention d’une retraite complémentaire sont simples. Il faut bien évidemment avoir versé des cotisations pour cette complémentaire durant la vie active et avoir désormais atteint l’âge légal de la retraite.

Ceci est obligatoire dans tous les régimes, de sorte que tous les travailleurs sont éligibles pour cotiser et reçoivent effectivement une pension complémentaire lorsqu’ils atteignent la retraite. En France, l’âge légal de la retraite est de 62 ans. Cependant, pour obtenir une retraite pleine sans condition, cela varie selon votre année de naissance et le nombre de trimestres travaillés. À l’heure actuelle, le service de demande de la retraite complémentaire a été partiellement automatisé. Elle s’effectue au même moment que celle de votre retraite standard.

Vous avez désormais tous les taux, montants et informations nécessaires pour anticiper votre départ à la retraite et cotiser efficacement pour l’obtention d’un complémentaire dans le cadre légal de vos trimestres travaillés durant votre carrière.

Catégories de l'article :
Finance