Comment présenter les comptes annuels ?

A la fin de cette année d’exercice, vous devrez présenter vos comptes annuels. Vous voulez avoir une idée de la façon dont cela doit s’organiser, les lignes suivantes vont vous édifier.

Le bilan comptable

Pour présenter vos comptes annuels, vous devez vous baser sur des éléments précis. Il y a à disposition des imprimés au niveau du fisc portant les numéros compris entre 2049 et 2060, qu’il faut remplir. Cela vous facilitera le travail. Globalement, les données tournent autour de trois points essentiels.

A voir aussi : Comment savoir si j’ai des amendes en cours ?

Il doit y avoir le bilan comptable en premier lieu. Dans cette partie, l’on met toutes les dépenses effectuées par la structure. Il conviendrait de marquer aussi les recettes de l’entreprise qui ne sont pas encore dans son compte (les créances). Il faut tout détailler autant que possible. Ainsi, après la lecture du bilan comptable, l’on pourrait avoir une vue globale de la santé financière de l’entreprise. Même les capitaux propres de l’entreprise sont à inscrire.

Il faut notifier que le bilan comptable est l’étape qui favorise la compréhension de la vie passée, actuelle et future d’une entreprise. On réussit avec elle à se fixer des perspectives réalistes pour aborder les nouveaux projets avec conviction.

A lire aussi : Investir dans l'immobilier : les avantages et les inconvénients à connaître

Le compte de résultat

Au terme de l’année d’exercice comptable écoulée, il y a eu des décisions qui ont été prises. Chacune d’elles avait pour but de rendre la société plus performante. C’est dans le compte de résultat qu’il faut vérifier leur réel impact. On saura si pendant l’année d’exercice comptable bouclée les solutions ont pu apporter ne serait-ce qu’un brin d’avancement.

Dans le compte de résultat, les données à noter sont entre autres les gains et les pertes, les résultats fiscaux, la répartition des gains à court terme. Ces différents éléments sont des données qui justifient les pratiques comptables de la période d’exercice. On peut alors dire que le bilan comptable prend en compte l’entreprise en général et le compte de résultat dit ce qui concerne une période précise.

L’annexe légale

La dernière partie de la présentation des comptes annuels regroupe toute la description des techniques d’appréciation des données fournies précédemment. Il s’agit pour le comptable de préciser aux lecteurs la façon dont ils doivent interpréter chaque information, afin d’avoir un angle optimal de compréhension de la situation comptable.

Cette partie est obligatoire, surtout pour les entreprises internationales. Elles sont, en réalité, confrontées à une diversité de normes selon leur pays d’intervention. Il n’y a qu’à travers l’annexe légale que ces structures fournissent des standards de lecture cohérente de toute la présentation.

Pour précision, il faut rappeler que le mode de présentation ici est la présentation détaillée. Elle ne concerne que les entreprises ayant plus de 238 000 euros de chiffres d’affaires en prestation de services et/ou plus de 789 000 euros de vente et de fournitures de logement.

Toutes les autres entreprises ont la possibilité de présenter le rapport suivant le mode simplifié. C‘est alors un lot plus réduit d’imprimés que l’on doit remplir. Il s’agit des imprimés portant le numéro 2033.

La présentation des flux de trésorerie

La présentation des flux de trésorerie est la partie qui attire le plus l’attention des investisseurs. Elle présente une image concrète et actuelle de la situation financière de l’entreprise, en précisant ses entrées et sorties d’argent.

C’est une section importante pour les entreprises car elle permet de mieux comprendre les mouvements financiers générés par leur activité tout au long de l’exercice comptable. La présentation doit donner un aperçu global du fonctionnement financier, ainsi que les changements intervenus depuis la dernière année fiscale.

Les flux sont divisés en trois sections :
• Les flux liés aux opérations
• Les flux liés aux investissements
• Les flux liés au financement

Cette division facilite énormément la lecture et apporte un grand niveau d’information sur la gestion de trésorerie effectuée par l’entreprise. Effectivement, dans chaque section, on peut déduire quelles ont été les actions entreprises par l’entreprise durant cette période donnée : quels paiements ont été faits à des fournisseurs ? Quelles acquisitions ont été réalisées ? Ou encore, quels prêts ont été contractés ?

Mais il faut bien noter que si certaines entreprises peuvent opter pour le modèle simplifié (flux net), cela n’est pas possible pour toutes. Les sociétés ayant un chiffre d’affaires supérieur à 5 millions d’euros doivent impérativement présenter leur comptabilité selon le modèle normalisé.

Nous recommandons donc vivement aux dirigeants souhaitant faire bonne impression auprès des investisseurs de présenter leur comptabilité selon le modèle normalisé et, par la même occasion, d’assister à une formation ou de prendre conseils auprès d’un expert-comptable pour améliorer leur présentation.

Les indicateurs financiers clés à inclure dans la présentation des comptes annuels

Lors de la présentation des comptabilités annuelles, pensez à bien mieux comprendre les résultats financiers, mais aussi à l’entreprise elle-même pour suivre sa propre performance. Voici quelques exemples d’indicateurs à inclure dans votre présentation :

Le chiffre d’affaires représente le montant total des ventes créées par l’entreprise durant la période donnée. Il sert souvent de point de départ pour évaluer la performance financière globale.

Le résultat net représente le bénéfice ou la perte réalisé(e) au cours de l’exercice comptable. Cet indicateur est crucial pour les investisseurs puisqu’il détermine si une entreprise est rentable ou non.

La marge brute correspond à la différence entre le chiffre d’affaires et le coût des biens vendus (COGS). Elle indique combien reste réellement après avoir payé les matières premières et autres frais liés à la production.

Les ratios financiers tels que :
• Ratio dettes/capitaux propres
• Ratio liquidité générale
• Ratio endettement

Gardez en tête qu’un grand nombre d’indicateurs peut rendre difficile leur analyse. Il peut donc être judicieux pour une entreprise de se concentrer sur un petit nombre (entre 5 et 10) d’indicateurs financiers clés qui reflètent le mieux leur situation économique. Le choix de ces indicateurs dépendra du secteur d’activité, des priorités stratégiques de l’entreprise et des attentes des investisseurs.

Pensez à bien noter que la présentation ne doit pas se limiter à une simple liste chiffrée : elle doit comporter une analyse qualitative expliquant les résultats obtenus et montrant comment ils ont été atteints. L’inclusion d’un historique et d’une comparaison avec les résultats antérieurs peut aussi aider à donner du contexte aux chiffres présentés.

Comme pour toute autre section, pensez à faire preuve de clarté dans la présentation en utilisant un langage simple et accessible à tous.

Catégories de l'article :
Finance