Cap-Vert : tout savoir sur les îles de l’archipel

L’archipel du Cap-Vert, un trésor insulaire niché au milieu de l’Atlantique, évoque à elle seule une histoire à part entière. Chacune des îles qui composent l’archipel possède son propre paysage et culture mêlant harmonieusement les influences africaines, européennes et créoles. La découverte du Cap-Vert va au-delà du voyage classique, plongeant les explorateurs dans une fusion enchanteresse de cultures et de paysages à couper le souffle, une expérience qui défie les limites de l’exploration traditionnelle.

Quelles sont les caractéristiques des îles du Cap-Vert ? 

Comme vous devez sans doute le savoir, les îles du Cap-Vert sont divisées en deux catégories : Barlavento et Sotavento. Ce classement repose sur la position de chacun par rapport aux Alizées. Ces îles offrent un kaléidoscope de paysage, allant à ceux qui sont verdoyants aux caractères arides, en passant par des étendues de sable. Voiliers, plongées, promenades, randonnées et plus, toutes ces activités seront au rendez-vous ! 

A voir aussi : Faire appel à un photographe d’enfants et de famille : les avantages

  • Sal : ses savanes arides, ses plages aux sables blancs, les salinas de Pedra de Lume dans le cratère d’un ancien volcan, tout cela constitue un paysage idyllique, parfaits pour des randonnées, des détentes à la mer et des activités nautiques ; 
  • Santa Luzia : ayant une superficie de 34 km², c’est un lieu qui n’est pas habité. De ce fait, la nature y règne, ce qui fait de lui un abri d’espèces endémiques. Plongez dans les eaux cristallines et découvrez des fonds marins riches et colorés ; 
  • Boa Vista : c’est l’île qui possède un paysage sablonneux, et ce, jusqu’à l’horizon. Les places sont non seulement pour des spots nautiques, mais sert également comme un lieu de ponte des tortues ; 
  • Maio : avec ses 69 km², elle fait partie des plus petites et plates îles de l’archipel. Toutefois, comme elle est peu visitée par les touristes, son parc forestier est alors la plus grande du Cap-Vert ; 
  • Brava : un voyage Cap Vert ne peut pas se faire sans visiter cette île ! Son luxuriante décoration, sa montagne escarpée, les la présence omniprésente des fleurs auprès des maisons font le charme de cette île, et ce, malgré le fait qu’elle attire peu de vacanciers ; 
  • São Nicolau : ses paysages verdoyants, comme le Monte Gordo, sont bénéfiques pour ceux à la recherche de dépaysements. Les eaux qui bordent l’île regorgent de poissons, pouvant être observé grâce à une plongée, à une snorkeling ou au loin, en bateau ; 
  • São Vicente : accueillant des carnavals et festivals en tout genre, l’île est considérée comme étant un petit brésil. De ce fait, l’île est plus éveillée la nuit, avec des restaurants locaux où se manger, des bars où faire la fête, etc. De plus, ses magnifiques plages, les villages de pêcheurs et les diverses pistes de randonnées sont disponibles pour ceux recherchant l’authenticité ; 
  • Fogo : un lieu très prisé par les randonneurs en raison du volcan le Pigo do Fogo.  De plus, c’est l’île le plus culminant de l’archipel, et se distingue également des autres avec ses plages de sables noirs. Son parc forestier Monte Velha est aussi un des attraits de l’île ;
  • Santiago : c’est l’île qui héberge la capitale du pays, Praia, et de ce fait, la plus peuplée. Alors que les autres îles se caractérisent comme étant des lieux de randonnées et de plongées, la charme de l’île réside dans ces monuments historiques et la culture diverse de la population ; 
  • São Antão : son relief très marqué, ses vallées isolées et une luxuriante verdure font le charme des lieux. De plus, elle est considérée comme étant la plus belle île de l’archipel, en raison de son paysage contrasté : vert omniprésent au nord et paysage désertique au sud. 

Quand partir pour le Cap-Vert et quelles sont les formalités requises ?

Il est primordial de partir au moment où les conditions climatiques sont optimales afin de bien profiter des vacances. Commencez le voyage à partir du mois de juin jusqu’à décembre. Les températures sont douces, avec des bonnes vagues pour surfer. Toutefois, avant le départ, assurez-vous de posséder un passeport qui sera encore à jour six mois après le voyage. Un pré-enregistrement auprès des autorités et un certificat de vaccin contre la fièvre jaune sont également nécessaires. Souscrire à une assurance voyage n’est pas obligatoire, d’autant plus que vous aurez déjà tout prévus budgétairement. Séjournez dans les hôtels coloniaux, dans des bateaux et restaurez-vous dans les différents marchés locaux. Le moyen de déplacement varie en fonction de votre destination, un bateau pour se déplacer d’île en île et en voiture ou à pied pour l’exploration terrestre. 

 

A voir aussi : Les équipements indispensables pour la boxe et les arts martiaux

 

Catégories de l'article :
Loisirs