close

Qu’est-ce qui provoque l’hyperactivité ?

TDAH-hiperactivite

TDAH (Attention Déficit Trouble avec ou sans Hyperactivité) Le a fait l’objet d’une chronique de l’émission Salut, Bonjour ! le 28 janvier. Cette question fait la une des manchettes sporadiques et soulève d’importants débats, notamment en ce qui concerne la décision de prendre ou non des médicaments à un enfant. Certaines personnes voient cette solution comme un moyen facile de neutraliser les comportements troublants, tandis que d’autres hésitent à l’utiliser de peur de réprimer la vraie nature de l’enfant.

Lire également : Quelle est l'heure idéale pour dormir ?

Certains se tournent dans leur débat, motivés par leurs convictions, sans s’arrêter pour comprendre ce qu’est vraiment le TDAH, parce qu’ils sont convaincus qu’ils ont raison. Le but de cet article n’est pas de vous convaincre qu’il est absolument nécessaire de traiter tous ceux qui souffrent de TDAH, au contraire. Il s’agit plutôt de vous exposer à ce que les gens qui en souffrent et de vous présenter différentes alternatives pour les aider. Parfois, le Les médicaments s’avérent être l’option la plus appropriée pour soulager les symptômes. Cependant, l’utilisation de stratégies alternatives, combinées ou non avec des médicaments, semble préférable, voire inévitable. Indépendamment des options recommandées, l’important est de répondre aux besoins et d’atténuer les conséquences du problème afin de maximiser votre bien-être et votre potentiel.

A lire également : Quelle sortie avec un ado ?

Trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité

Dans un premier temps, il est important de définir le TDAH. Ce terme signifie : Trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité . Le Dr Annick Vincent, leader dans le domaine et auteur de plusieurs livres sur le sujet, explique le TDAH comme un problème neurologique qui provoque des difficultés à contrôler et à freiner les idées (inattention), les gestes (bugeotte physique) et les comportements (impulsivité).

« Pour comprendre les violations du TDAH, comparons le flux de informations dans le cerveau avec un réseau routier. Des études de la fonction cérébrale chez les personnes atteintes de TDAH ont montré que les zones responsables du contrôle ou de l’inhibition de certains comportements (dans le jargon médical appelé « fonctions exécutives », entre autres choses, « commencer, freiner, changer de direction et priorisation ») sur la route). Il semble que le réseau de transmission de l’information en TDAH soit défectueux, comme s’il y avait un manque de feux de circulation et de signalisation dans le réseau routier et que les voitures n’avaient pas un bon système de démarrage et de freinage. Des études en imagerie cérébrale ont montré que le cerveau des personnes atteintes de TDAH fonctionne différemment et que certaines de ces différences sont réversibles sous traitement !

Dr Annick Vincent »

Est-ce que mon enfant a un TDAH ?

Le TDAH touche 3 à 5% des enfants et les enfants sont trois fois plus susceptibles d’être touchés que filles, mais les gens de tous âges peuvent en souffrir, même les adultes. Institut de santé mentale de l’Université Douglas

Quelle est l’histoire du TDAH ?

Les symptômes du TDAH se manifestent dans trois catégories principales : les problèmes d’attention, l’hyperactivité et l’impulsivité.

Problèmes de soins

Les difficultés d’attention chez les adultes se réfèrent au fait que la personne se laisse facilement distrait par ce qui l’entoure, oublie de faire ses tâches quotidiennes et perd souvent ses choses. D’un autre côté, il peut se concentrer excessivement s’il s’agit d’une tâche qu’il considère plutôt stimulante.

Problèmes d’hyperactivité

D’ autre part, des problèmes d’hyperactivité peuvent se manifester, c’est-à-dire que la personne peut avoir une bougeotte. Cela se traduit par un sentiment d’agitation interne, des idées de déplacement, la nécessité de déplacer constamment les jambes, mains ou parler.

Problèmes d’impulsivité

Quant aux problèmes d’impulsivité, ils sont observés chez la personne qui parle sans penser aux moments inopportuns, perturbe les autres ou prend des décisions impulsives. D’autres symptômes peuvent être ajoutés tels que le manque d’organisation, la mauvaise gestion du temps, l’oubli du paiement des factures, l’accumulation de projets inachevés, le retard, l’impatience, la difficulté à suivre une conversation, la recherche d’émotions telles que les sports extrêmes, etc.

Comment traiter le TDAH ?

Tout au long de ma carrière, j’ai eu l’occasion de participer à des conférences, des formations et des colloques donnés par des psychoéducateurs, des ergothérapeutes et des orthophonistes, par l’intermédiaire d’organisations telles que PANDA, CREDE, Flores et le Bouclier. Il était intéressant de savoir qu’il n’est pas rare de trouver un trouble sensoriel du traitement de l’information ou une hypersensibilité chez une personne atteinte de TDAH.

Dans ce cas, le traitement de stimuli perçus par les sens (tactile, visuel, auditif, proprioceptif) est effectué de manière inadéquate. Pour illustrer cela, imaginez que vous êtes dans une pièce avec une horloge. Normalement, si vous faites attention, vous devriez être en mesure d’entendre le tac de tique de la seconde main. Cependant, une fois que vous êtes occupé à faire autre chose, il est probable que votre cerveau l’ignorera et ne l’entendra plus. Cependant, le bruit est toujours là. Mais son cerveau a délibérément choisi de l’oublier, considérant que ce n’était pas un facteur important pour se souvenir. D’autre part, une personne aux prises avec une hypersensibilité sensorielle, peut continuer à écouter le son de l’horloge.

Évidemment, être constamment bombardé par toutes sortes de stimuli peut devenir épuisant, stressant et, pour quelqu’un atteint de TDAH, s’avérer une source considérable de distractions. Si le cerveau de cette personne ne filtre pas bien l’information et échappe à toute la panoplie stimuli auquel vous pourriez être exposé, des stratégies simples peuvent vous aider énormément.

Voici quelques conseils pour accompagner quelqu’un souffrant de TDAH

  • Diminution du bruit visuel environnant et
  • utiliser des coquilles pour étouffer les bruits
  • utiliser un éclairage approprié
  • La gomme à mâcher, les bâtonnets de café ou la manipulation d’objets petits et discrets tels qu’un élastique ou une balle de stress ne sont que quelques exemples.

D’ autres stratégies sont bien indiquées pour apprendre à gérer le TDAH, telles que :

  • l’ utilisation d’un calendrier, des listes de contrôle
  • l’ établissement d’une liste de priorités
  • division d’une tâche en étapes
  • fixer des objectifs réalistes, créer des repères visuels
  • utilisation d’une minuterie pour se coucher dans le temps
  • prévisionnez des moments pour déplacer ou créer des routines.

Ce dernier stratégie est particulièrement efficace, car les routines font appel automatique à l’attention. Pour vous mettre en contexte, quelqu’un souffrant de TDAH pourrait par inadvertance aller travailler en oubliant de se raser ou de se brosser les dents.

En gardant dans un panier tous les objets qui lui sont nécessaires pour faire ses toilettes, ce genre d’inattention peut être évité. En fait, lors de la préparation, en plaçant tous les objets sur le comptoir et en les stockant dans le panier une fois terminé, il est possible de distinguer les étapes accomplies de celles qui restent à faire. Par conséquent, les étapes sont effectuées automatiquement sans même y penser. Cette astuce est tout aussi grand pour faire une recette !

Trouver

À la lumière de ces commentaires, vous avez peut-être compris que le défi d’atténuer les conséquences du TDAH est omniprésent, même à l’âge adulte. Dans certains cas, les médicaments aident à « restaurer circulation de l’information dans le cerveau. » Cependant, il est préférable d’envisager d’utiliser des stratégies avec des médicaments. Un bon style de vie est également souhaitable de mettre toutes les possibilités de votre côté et de voir les symptômes soulager.

Voici quelques références intéressantes

  • http://tva.canoe.ca/emissions/salutbonjour/chroniques/sb/famille/206766/le-tdah-et-ses-prejuges
  • VINCENT, ANNICK. Mon cerveau a besoin de lunettes : Vivre avec hyperactivité (Livre pour enfants atteints de TDAH), Montréal : Éditions Québecor, 2010, 48 p.
  • VINCENT, ANNICK. Mon cerveau a encore besoin de lunettes : TDAH chez les adultes (Un guide pratique amical pour mieux vivre avec un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité), Montréal : Éditions Québecor, 2010, 96 p.
  • BAS PANDA LAURENTIDES SUD-OUEST (ASSOCIATION DU CAPITATE DU PEUPLE NÉGOCIER AVEC DÉFICIT D’ATTENTION).
  • Site web d’Annick Vincent, médecin-psychiatre, dédié vers TDAH : http://www.attentiondeficit-info.com/
  • Site Web expliquant le TDAH chez les adultes : http://www.estceuntdah.ca
  • Institut universitaire de santé mentale Douglas : http://www.douglas.qc.ca/info/trouble-deficit-attention
  • Centre régional d’ergothérapie pour le développement de l’enfant
  • http://www.crede.ca/ Boutique en ligne FDMT, Matériel pédagogique et outils sensoriels : www.fdmt.ca/
  • Blog TDAH : http://familletdah.wordpress.com/